Télévision par satellite, TNT, ADSL, Câble, fibre, OTT
Antennistes
Icon Facebook Icon Twitter Icon Rss
Bouton Newsletter TS

Un tribunal californien a porté à plus de 700 millions de dollars les dommages que devra verser le constructeur aéronautique Boeing à la société de communication par satellite ICO Global Communications pour rupture de contrat, selon un communiqué d'ICO. Le tribunal a accordé 236 millions de dollars de dommages complémentaires, en sus des 371 millions accordés dès la semaine dernière. Il a aussi consenti au versement d'intérêts que ICO évalue autour de 100 millions. Boeing a répété vendredi qu'il entendait faire appel de ce jugement, en raison de "vices de forme fondamentaux durant le procès". "Nous ferons appel quand le jugement aura été prononcé, et nous nous attendons à ce que la procédure d'appel dure plusieurs années", a fait savoir le constructeur aéronautique par la voix d'une porte-parole, Diana Ball. Le directeur général d'ICO Timothy Bryan a fait valoir pour sa part que sa société s'attacherait désormais à "percevoir tous les dommages et intérêts accordés, y compris tous les intérêts substantiels qui s'accumuleront à partir de la date du jugement, si Boeing fait appel". Présidé par Craig McCaw, l'un des pionniers de l'industrie de la téléphonie mobile, ICO Global Communications reprochait à Boeing d'avoir enfreint ses obligations contractuelles et d'avoir réclamé de l'argent supplémentaire pour finir un réseau d'une douzaine de satellites destiné à un réseau de téléphonie mobile, qui n'a finalement pas été lancé.
Partager sur :

Abonnez-vous gratuitement à la quotidienne

Recevez tous les matins l'actualité de la TV numérique directement à votre adresse e-mail.
Cliquez-ici pour vous abonner gratuitement.

‹  Actu précédente
 
Actu suivante  ›
Produits relatifs
78,87 €
77,45 €
44,99 €
88,97 €
29,00 €
23,87 €
  
Marchés publics
Avis de concession de service public
CHR Metz Thionville
Concession de service public pour la gestion et l'exploitation du service de télévision, téléphone et multimédia aux patients pour le CHR de Metz-Thionville, le CH de Briey et le CH de Boulay.
» Voir l'avis de concession de service public