Télévision par satellite, TNT, ADSL, Câble, fibre, OTT
Antennistes
Icon Facebook Icon Twitter Icon Rss
Bouton Newsletter TS

Les syndicats CGT, SNJ et CFDT de France Télévisions ont vivement dénoncé les 900 départs volontaires évoqués par le président du groupe public Patrick de Carolis, soit près de 10% des effectifs, et maintiennent leur appel à la grève pour le 25 novembre. Auditionné jeudi par les députés socialistes avant la présentation au Parlement du projet de loi sur la réforme de l'audiovisuel public, Patrick de Carolis a évoqué un "dispositif incitatif" de départs volontaires pour 900 salariés du groupe, démentant tout plan social. "On est très en colère parce qu'on apprend ça par un communiqué du PS", a déclaré à l'AFP Carole Petit pour le SNJ. "Carolis parle à l'extérieur mais il ne parle plus à ses salariés. La semaine dernière il n'est pas venu aux comités d'entreprise de France 2 et France 3", a-t-elle dénoncé. "C'est inacceptable, c'est un plan social qui ne veut pas dire son nom", a réagi de son côté Patrice Christophe, coordinateur CFDT. Dans un communiqué, la CGT "met en garde" le patron de France Télévisions et le ministère de la Communication "sur la méthode de cette annonce et aussi sur le fond". Elle prévient qu'elle "s'opposera à tout départ au rabais appuyé sur un chantage et dénoncera toute baisse d'activité de la future société France Télévisions liée au non remplacement des partants". La CGT craint qu'un plan social ne vienne s'ajouter à ces départs volontaires avec "1.000 postes" supprimés en plus, ce qui ferait au total "2.000 suppressions de postes", selon son porte-parole, Jean-François Téaldi. Ces 2.000 postes correspondraient aux synergies que devra réaliser France Télévisions en vue de sa transformation en une entreprise unique, prévue dans le projet de loi de réforme de l'audiovisuel public, a-t-il expliqué à l'AFP. L'intersyndicale de l'audiovisuel public (SNRT-CGT, CFDT, CFTC, FO, SNJ, Sud, CSA, SITR, SRCTA et SNJ-CGT) maintient son appel à une grève de 24 heures le jour où l'Assemblée nationale se saisira du projet de loi sur l'audiovisuel public le 25 novembre.
Partager sur :

Abonnez-vous gratuitement à la quotidienne

Recevez tous les matins l'actualité de la TV numérique directement à votre adresse e-mail.
Cliquez-ici pour vous abonner gratuitement.

‹  Actu précédente
 
Actu suivante  ›
Produits relatifs
81,08 €
29,00 €
75,45 €
77,09 €
23,87 €
92,00 €
  
Marchés publics
Avis de concession de service public
CHU Lyon
Concession de services publics : prestations de communication multimedia pour les patients : télévision connectée, accès internet, téléphonie et services associes.
» Voir l'avis de concession de service public