Télévision par satellite, TNT, ADSL, Câble, fibre, OTT
Antennistes
Icon Facebook Icon Twitter Icon Rss
Bouton Newsletter TS

Se disant fatigués de se faire "arnaquer" sur le site de partage de vidéos YouTube, les humoristes britanniques des Monty Python se rebiffent en postant leurs propres vidéos. "Depuis trois ans les YouTubers nous arnaquent en mettant des dizaines de milliers de nos vidéos sur YouTube", expliquent les membres encore vivants de la troupe d'humoristes sur le site youtube.com/MontyPython. Maintenant "le temps est venu que nous prenions les choses en main", ajoutent-ils sur un ton faussement menaçant: "nous savons qui vous êtes et où vous habitez, et nous pourrions vous poursuivre avec des moyens d'une horreur indicible". "Mais étant des types exceptionnellement sympas, nous avons trouvé un meilleur moyen de reprendre ce qui nous revient: nous avons lancé notre propre page Monty Python sur YouTube". Les clips tirés de leurs films et émissions de télévision sont visibles gratuitement, "mais nous voulons quelque chose en échange", précisent-ils. "Pas de commentaires baveux et écervelés, mais que vous cliquiez sur les liens, que vous achetiez nos films et nos DVD et que vous mettiez fin à la douleur et au dégoût que nous avons éprouvés en nous faisant arnaquer toutes ces années". Une vidéo réalisée par Michael Palin, Eric Idle, John Cleese, Terry Jones et Terry Gilliam a été vue à 150.000 reprises en cinq jours, et la page dédiées aux Monty Python a gagné 9.000 abonnés.
Partager sur :

Abonnez-vous gratuitement à la quotidienne

Recevez tous les matins l'actualité de la TV numérique directement à votre adresse e-mail.
Cliquez-ici pour vous abonner gratuitement.

‹  Actu précédente
 
Actu suivante  ›
Produits relatifs
75,45 €
72,00 €
83,12 €
78,65 €
77,48 €
51,00 €
  
Marchés publics
Avis de concession de service public
CHU Lyon
Concession de services publics : prestations de communication multimedia pour les patients : télévision connectée, accès internet, téléphonie et services associes.
» Voir l'avis de concession de service public