Télévision par satellite, TNT, ADSL, Câble, fibre, OTT
Antennistes
Icon Facebook Icon Twitter Icon Rss
Bouton Newsletter TS

L'Etat compensera la perte de revenus due à la suppression de la publicité sur les chaînes publiques en leur versant 450 millions d'euros par an dans les trois prochaines années, "quoiqu'il arrive", a assuré la ministre de la Culture Christine Albanel. "L'Etat a pris un engagement précis, c'est 3 milliards d'euros pour l'audiovisuel public pour les trois années qui viennent, dont 450 millions d'euros de compensation pour la publicité supprimée pour 2009, 2010, 2011, quoiqu'il arrive", a-t-elle déclaré sur LCI. L'Assemblée nationale entame mardi l'examen de la loi sur la réforme de l'audiovisuel public, dont un amendement controversé qui limite la taxe imposée aux chaînes privées pour financer le secteur public. Cette taxe, initialement fixée à 3%, serait ramenée à 1,5%. L'idée selon la ministre était de taxer le "surplus, mais avec la crise, on est moins sûr qu'il y en aura", a-t-elle justifié. "Or on a tous intérêt à avoir des chaînes privées qui se portent bien, d'où l'amendement parlementaire qui propose de taxer à 1,5% et ensuite de taxer le surplus en fonction des résultats". Mme Albanel a jugé "raisonnable de prendre en compte la réalité de la situation économique".
Partager sur :

Abonnez-vous gratuitement à la quotidienne

Recevez tous les matins l'actualité de la TV numérique directement à votre adresse e-mail.
Cliquez-ici pour vous abonner gratuitement.

‹  Actu précédente
 
Actu suivante  ›
Marchés publics
Avis de concession de service public
CHU Lyon
Concession de services publics : prestations de communication multimedia pour les patients : télévision connectée, accès internet, téléphonie et services associes.
» Voir l'avis de concession de service public