Télévision par satellite, TNT, ADSL, Câble, fibre, OTT
Icon Facebook Icon Twitter Icon LinkedIn
Bouton Newsletter TS

La Société civile des auteurs multimédia (Scam), l'une des principales organisations de créateurs de programmes audiovisuels, a fait part lundi de ses inquiétudes pour le régime des intermittents du spectacle, régi par des annexes à la convention Unedic. "La Scam comprend l'inquiétude manifestée par de nombreux syndicats concernant la réforme du régime de l'assurance chômage et particulièrement les annexes 8 et 10. La modification des critères de durée d'indemnisation entraînera mécaniquement une baisse de revenus des allocataires", écrit la Scam. Alors que des "menaces pèsent sur le droit d'auteur", notamment avec la suppression de la publicité sur France Télévisions, "cette baisse globale des revenus des auteurs-réalisateurs et des techniciens ne peut qu'aggraver la paupérisation, déjà en cours, de la profession", ajoute-t-elle. Le régime spécifique des intermittents du spectacle est régi par les annexes 8 (techniciens) et 10 (artistes) de la convention Unedic, en cours de négociation. Selon la CGT-Spectacle, ces annexes devraient être abordées début janvier. La semaine dernière, entre 900 et 2.500 manifestants (selon la police et les organisateurs), dont de nombreux intermittents du spectacle ainsi que des chômeurs et des saisonniers, ont manifesté près du siège du Medef à Paris pour "exiger un véritable droit à l'emploi et refuser la précarité".
Partager sur :

Abonnez-vous gratuitement à la quotidienne

Recevez tous les matins l'actualité de la TV numérique directement à votre adresse e-mail.
Cliquez-ici pour vous abonner gratuitement.

‹  Actu précédente
 
Actu suivante  ›
Marchés publics
Avis de concession de service public
Centre hospitalier de Douai
Concession de services publics : Fourniture et exploitation de services multimédias dédiés aux patients du Centre hospitalier de Douai et aux résidents de l'EHPAD Marceline Desbordes Valmore.
» Voir l'avis de concession de service public