Télévision par satellite, TNT, ADSL, Câble, fibre, OTT
Antennistes
Icon Facebook Icon Twitter Icon Rss
Bouton Newsletter TS

"Nous sommes en 2075. Ce film est le récit d'un destin qu'il est encore possible d'inverser": "Les temps changent", docu-fiction sur le réchauffement climatique, propose une illustration sombre et éloquente de ce que pourrait être la vie sur terre en 2075. Objectif affiché des producteurs de ce 90 minutes diiffusé ce soir sur France 2 à 20h35 : rendre accessibles à un public aussi large que possible les conclusions - édifiantes mais arides - du Groupe international d'experts sur le changement climatique (Giec), Prix Nobel de la Paix 2007. Le film, construit sur un rythme soutenu, suit le destin de quatre personnages dans un monde où la température moyenne de la planète a augmenté de 4 degrés. Une voix off raconte une époque où les inondations "sont une menace permanente", où des régions entières ont été "rayées de la carte" et où les réfugiés climatiques "se comptent par millions". Julia, héritière d'un domaine viticole dans le bordelais, est contrainte de tenter une reconversion dans les oranges. Lotte, jeune avocate, se bat avec les ONG environnementales pour essayer de convaincre la communauté internationale de s'engager, enfin, dans la lutte contre le réchauffement. Niels, son mari, biologiste allemand, part sur la banquise sur les traces du dernier ours polaire. Idri, jeune Malien, quitte son village et entame une longue traversée du désert pour tenter sa chance en Europe.Le film s'achève sur une note d'optimisme, et un appel à réagir: "Si nous acceptons de vivre autrement, il nous est encore possible de laisser à nos enfants un monde préservé". Dans son dernier rapport, publié en 2007, le Giec affirme que le changement climatique, désormais "sans équivoque", est "très vraisemblablement" (90% de certitude) dû aux activités humaines (gaz, charbon, pétrole).
Partager sur :

Abonnez-vous gratuitement à la quotidienne

Recevez tous les matins l'actualité de la TV numérique directement à votre adresse e-mail.
Cliquez-ici pour vous abonner gratuitement.

‹  Actu précédente
 
Actu suivante  ›
Marchés publics
Avis de concession de service public
CHR Metz Thionville
Concession de service public pour la gestion et l'exploitation du service de télévision, téléphone et multimédia aux patients pour le CHR de Metz-Thionville, le CH de Briey et le CH de Boulay.
» Voir l'avis de concession de service public