Télévision par satellite, TNT, ADSL, Câble, fibre, OTT
Antennistes
Icon Facebook Icon Twitter Icon Rss
Bouton Newsletter TS

Afin de délester le week-end une autoroute rugbystico-cathodique surchargée, le Comité des Six Nations a accédé à la demande de France Télévisions et rompu avec une tradition séculaire en décalant France-Galles à vendredi soir, au grand regret de certains puristes... et du sélectionneur tricolore. Interrogé sur cette innovation d'un calendrier longtemps immuable, Marc Lièvremont ne cache pas son hostilité: "Je n'aime pas jouer le soir. C'est pénible, c'est une perte de temps, d'énergie, à une époque de l'année où les conditions météo ne sont pas exceptionnelles. Le Tournoi, c'est le samedi après-midi", regrette-t-il. La suppression d'une journée de préparation, ajoutée aux aberrations du calendrier français (9 joueurs ont joué dimanche avec leurs clubs) risque donc de peser au moment de rencontrer Galles, tenant du titre et équipe épouvantail de l'édition 2009 que les Bleus ont plutôt mal démarrée. A l'origine de la "révolution", Daniel Bilalian, patron des sports de France Télévisions qui diffuse les 15 matches du tournoi, s'irrite des réticences: "Nous n'avons forcé personne, on n'est pas des dictateurs. Si les gens qui pensent que ce n'est pas bien s'étaient fait entendre, j'en aurais tenu compte. Je n'en ai pas entendu en France". En revanche, les Anglais n'ont pas caché leur opposition. "Le rugby a vendu son âme à la télévision", résumait le Daily Telegraph.Personne par contre ne s'est plaint chez les diffuseurs britanniques, Sky ou la BBC, qui ont laissé France Télévisions monter au front tout en bénéficiant de l'étalement des rencontres. Sur le plan comptable, les espoirs des diffuseurs sont limités: France 2 espère six millions de téléspectateurs vendredi soir, soit 30% des parts de marché, là où un match de l'après-midi en rassemble cinq. Et la disparition de la publicité le soir freine forcément la rentabilité d'un tel programme. Critiqué par les patrons de l'équipe de France, les Anglais et les traditionalistes, Bilalian ne tient pas mordicus à son créneau. "C'est un essai. On verra si on poursuit l'an prochain", prévient-il, tout en négociant déjà auprès des Six Nations pour obtenir deux nocturnes en 2010, une vendredi et une samedi.
Partager sur :

Abonnez-vous gratuitement à la quotidienne

Recevez tous les matins l'actualité de la TV numérique directement à votre adresse e-mail.
Cliquez-ici pour vous abonner gratuitement.

‹  Actu précédente
 
Actu suivante  ›
Marchés publics
Avis de concession de service public
Centre hospitalier de Douai
Concession de services publics : Fourniture et exploitation de services multimédias dédiés aux patients du Centre hospitalier de Douai et aux résidents de l'EHPAD Marceline Desbordes Valmore.
» Voir l'avis de concession de service public