Télévision par satellite, TNT, ADSL, Câble, fibre, OTT
Antennistes
Icon Facebook Icon Twitter Icon Rss
Bouton Newsletter TS

Le Sidaction 2009, avec sa 15e édition (20-22 mars), mobilisera à nouveau les principaux médias audiovisuels avec pour objectif de réunir la maximum de promesses de dons au profit de la recherche contre le Sida et de l'aide aux malades, ont annoncé lundi soir Line Renaud et Pierre Bergé, présidents de l'association "Ensemble contre le Sida". Le Sidaction a recueilli l'an dernier 18 millions d'euros, dont 6,2 millions pendant le traditionnel week-end de mobilisation. Depuis lundi et jusqu'au 11 avril, les dons sont enregistrés par téléphone en composant le 110, par Internet (www.sidaction.org) et SMS avec le mot "don" envoyé au 33000. Du 20 au 21 mars, onze chaînes de télévisions (TF1, l'ensemble des programmes de France Télévisions, RFO, Canal+, Arte, M6, W9 et LCI), et les radios Europe 1, France Inter, France Info, France Bleu et RTL mettront leurs antennes au service de l'opération. 4.500 bénévoles recueilleront les promesses de dons depuis une trentaine de plateaux téléphoniques. 350 animations seront organisées dans les régions (métropole et Dom- Tom). "Depuis 1994, nous menons un combat difficile. Aujourd'hui, le sida est toujours là avec 150.000 malades en France, 33 millions dans le monde, 1 mort et une contamination toutes les 10 secondes alors que le vaccin est encore loin", a dit Pierre Bergé, président du Sidaction. "Rien que pour maintenir les programmes de recherche, il faut faire au moins aussi bien que l'an dernier", a dit Line Renaud, marraine du Sidaction 2009. Les principaux animateurs vedettes de l'audiovisuel français ont enregistré un message de sensibilisation et de mobilisation sur le thème "Ensemble, poursuivons le combat ; contre le Sida, tous les dons comptent". Lors de la présentation de l'événement, une brève altercation a opposé Pierre Bergé à une représentante du ministère des Affaires Etrangères qui défendait l'action de l'Etat contre le Sida. "L'Etat ne joue pas son rôle. Les promesses ne sont pas tenues. Il faut que les morts passent avant les monuments historiques", a dit M. Bergé.
Partager sur :

Abonnez-vous gratuitement à la quotidienne

Recevez tous les matins l'actualité de la TV numérique directement à votre adresse e-mail.
Cliquez-ici pour vous abonner gratuitement.

‹  Actu précédente
 
Actu suivante  ›
Marchés publics
Avis de concession de service public
Centre hospitalier de Douai
Concession de services publics : Fourniture et exploitation de services multimédias dédiés aux patients du Centre hospitalier de Douai et aux résidents de l'EHPAD Marceline Desbordes Valmore.
» Voir l'avis de concession de service public