Télévision par satellite, TNT, ADSL, Câble, fibre, OTT
Icon Facebook Icon Twitter Icon LinkedIn
Bouton Newsletter TS

Le CSA estime que l'exclusivité des chaînes TV d'Orange, provisoirement suspendue par la justice, n'est pas néfaste et peut même dynamiser le marché de l'ADSL, rapporte le Figaro dans son édition de mercredi. "Ce mode d'exclusivité, dès lors qu'il est pratiqué sur une période limitée, peut permettre à des opérateurs d'entrer sur le marché de l'acquisition de droits audiovisuels et de l'édition de chaînes", indique le CSA dans un avis au Conseil de la concurrence cité par le Figaro. "Ces acteurs peuvent alors contribuer à dynamiser ces marchés en concurrençant les opérateurs traditionnels", ajoute le CSA. Le 31 mars, Orange a suspendu la commercialisation de sa chaîne payante Orange Sport, en raison d'une décision de justice, en attendant l'arrêt sur le fond de la cour d'appel fin avril. La justice était saisie d'une plainte contre Orange, qui oblige ses clients à prendre une triple souscription, télévision, téléphone et internet s'ils veulent avoir accès à Orange Sport, détenteur de droits exclusifs sur le foot français. Au contraire du CSA, l'Autorité de régulation des télécoms (Arcep) s'était prononcée le 1er avril contre l'exclusivité des chaînes TV d'Orange, souhaitant qu'elles soient disponibles chez les autres fournisseurs d'accès internet. L'enjeu est énorme pour le football professionnel, qui dépend largement des droits TV et souhaite que les chaînes continuent à payer très cher pour des exclusivités.
Partager sur :

Abonnez-vous gratuitement à la quotidienne

Recevez tous les matins l'actualité de la TV numérique directement à votre adresse e-mail.
Cliquez-ici pour vous abonner gratuitement.

‹  Actu précédente
 
Actu suivante  ›
Marchés publics
Avis de concession de service public
Centre hospitalier de Douai
Concession de services publics : Fourniture et exploitation de services multimédias dédiés aux patients du Centre hospitalier de Douai et aux résidents de l'EHPAD Marceline Desbordes Valmore.
» Voir l'avis de concession de service public