Télévision par satellite, TNT, ADSL, Câble, fibre, OTT
Antennistes
Icon Facebook Icon Twitter Icon Rss
Bouton Newsletter TS

La TNT Payante, est-ce un échec ? « Vu le nombre d'abonnés, 400.000 environ hors Canal Plus, c'est un peu un «insuccès », Était-ce prévisible ? Ca ne l'étonne qu'à moitié. Je pense que c'était quand même prévisible. Les gens qui s'abonnent à des chaînes payantes ont un intérêt particulier pour tel ou tel type de programmes, et quand ils veulent accéder à des chaînes diffusant ce type de programmes, et bien, ils regardent où c'était possible. Et ils ont pris des abonnements au câble, au satellite ou l'ADSL. Alors, échec durable ? Je ne sais pas lire dans le marc de café... La TNT payante peut être une première étape vers d'autres offres. Je ne sais pas. » Alors que faire ?
Il y a différentes options. Il y a des opérateurs qui veulent rebasculer les canaux payants vers le gratuit. Il y a des opérateurs qui veulent lancer des programmes payants « que eux savent commercialiser alors que les autres ne savaient pas » autrement dit, Canal Plus qui n'y trouvait pas un intérêt et voulait protéger ses abonnements au satellite. M. Boyon confirme qu'Orange a bien demandé à diffuser ses deux chaînes sur la tnt payante mais le problème n'a pas été traité. Certains demandent le passage dès à présent à la haute définition, le CSA ayant dit que toutes les chaînes de la TNT ont vocation à passer en HD.
Enfin, il y en a d'autres qui demandent de faire de la VOD sur les fréquences abandonnées. Le CSA va lancer en mi-mai une consultation publique sur le sujet pour en savoir plus sur les gouts et les attentes des uns et des autres. « A l'heure actuelle, ce que je peux vous dire c'est que le conseil n'a aucun commencement de début d'orientation à ce sujet, même si Françoise Laborde a dit le contraire récemment. Ce qu'elle a voulu dire, c'est qui si on attribue à des opérateurs gratuits, il faudra réfléchir à la question du financement dans un contexte de revenus publicitaires qui souffrent... En juin on aura le résultat de ces consultations » M. Boyon sait que le passage à la haute définition peut poser un problème financier et un délai peut être demandé dans cette période de crise.
Partager sur :

Abonnez-vous gratuitement à la quotidienne

Recevez tous les matins l'actualité de la TV numérique directement à votre adresse e-mail.
Cliquez-ici pour vous abonner gratuitement.

‹  Actu précédente
 
Actu suivante  ›
Produits relatifs
308,10 €
377,99 €
474,90 €
299,00 €
318,60 €
412,12 €
  
Marchés publics
Avis de concession de service public
CHU Lyon
Concession de services publics : prestations de communication multimedia pour les patients : télévision connectée, accès internet, téléphonie et services associes.
» Voir l'avis de concession de service public