Télévision par satellite, TNT, ADSL, Câble, fibre, OTT
Antennistes
Icon Facebook Icon Twitter Icon Rss
Bouton Newsletter TS

La justice allemande, saisie par une association familiale, a refusé d'interdire la diffusion d'une émission de télé-réalité où des couples d'adolescents s'essaient au rôle de parents avec de vrais bébés "prêtés" pour l'occasion, sous l'oeil des caméras. Le tribunal administratif de Cologne, saisi lors d'une procédure en référé, a rejeté la demande d'une association de défense des familles, qui souhaitait contraindre les services de protection de l'enfance à interdire l'émission, dont le premier épisode devait être diffusé mercredi soir sur la chaîne privée RTL. Dans "Adultes à l'essai", qui compte sept épisodes en tout, quatre couples de jeunes gens désireux d'avoir un enfant sont pris au mot et confrontés pendant quatre jours aux joies des couches, biberons et autres petits pots. "Sont-ils vraiment prêts pour le job le plus dur au monde, avoir des enfants?" s'interroge RTL en guise de slogan. Surveillés 24 heures sur 24 par les caméras, les jeunes gens doivent s'occuper des bébés pendant que les vrais parents des bambins, cantonnés dans un local à proximité, gardent un oeil sur les écrans de contrôle. Avant même sa diffusion, le programme développé par l'inventeur de la télé-réalité, le groupe néerlandais Endemol (Big Brother...) et déjà décliné dans plusieurs pays, a suscité l'indignation de plusieurs associations de protection de l'enfance et d'une partie de la classe politique. L'association à l'origine de la plainte faisait valoir que la diffusion de l'émission serait "attentatoire à la dignité humaine". Mais les juges ont estimé que les plaignants n'étaient pas habilités à agir en la matière. Sur son site internet, RTL se défend en soulignant que pendant le tournage de l'émission, "les mères avaient constamment la possibilité d'aller voir leur bébé" et qu'elles pouvaient "arrêter l'expérience à tout moment". En outre, fait valoir la chaîne, les apprentis parents sont épaulés en permanence par une pédopsychologue, une médecin et "une éducatrice expérimentée, qui veille à la sécurité absolue des enfants".
Partager sur :

Abonnez-vous gratuitement à la quotidienne

Recevez tous les matins l'actualité de la TV numérique directement à votre adresse e-mail.
Cliquez-ici pour vous abonner gratuitement.

‹  Actu précédente
 
Actu suivante  ›
Marchés publics
Avis de concession de service public
CHR Metz Thionville
Concession de service public pour la gestion et l'exploitation du service de télévision, téléphone et multimédia aux patients pour le CHR de Metz-Thionville, le CH de Briey et le CH de Boulay.
» Voir l'avis de concession de service public