Télévision par satellite, TNT, ADSL, Câble, fibre, OTT
Antennistes
Icon Facebook Icon Twitter Icon Rss
Bouton Newsletter TS

La cour d'appel de Versailles rendra le 1er juillet son arrêt concernant deux ex-dirigeants de Télévision française juive (TFJ), Ghislain Alloun et Michaëla Heine, jugés notamment pour abus de biens sociaux, a-t-on appris de source judiciaire. La cour d'appel, qui devait rendre sa décision mercredi, n'a pas donné de motifs à ce renvoi au 1er juillet. En février 2008, M. Alloun et Mme Heine avaient été condamnés en première instance à Nanterre (Hauts-de-Seine) à 2 ans de prison, dont 6 mois fermes, avant de faire appel. "Ce renvoi peut s'expliquer de plusieurs manières. Les magistrats n'ont peut-être pas encore fini de rédiger leur arrêt ou ils sont encore en train de délibérer", a indiqué cette même source. Les deux anciens responsables ont été reconnus coupables par le tribunal de Nanterre d'avoir mis en place un montage frauduleux reposant sur des conventions fictives entre la chaîne, dont M. Alloun était président, et la société de production Charisma Films, gérée par Mme Heine, sa concubine. TFJ, placée en liquidation judiciaire en 2005, ne diffuse plus depuis l'automne 2006. Les premières poursuites avaient été engagées par une avocate, Me Elisabeth Belicha, actionnaire fondateur de TFJ. Elle avait dénoncé le "pillage méthodique de TFJ" et accusait le couple de s'être emparé du contrôle total de la chaîne "sans sortir de cash", grâce à "un système de facturation triangulaire et de compensation de créances à double détente". Se présentant comme l'unique chaîne en Europe destinée à la communauté juive, TFJ avait été créée en 1998.
Partager sur :

Abonnez-vous gratuitement à la quotidienne

Recevez tous les matins l'actualité de la TV numérique directement à votre adresse e-mail.
Cliquez-ici pour vous abonner gratuitement.

‹  Actu précédente
 
Actu suivante  ›
Produits relatifs
80,00 €
77,45 €
82,83 €
78,87 €
30,00 €
59,45 €
  
Marchés publics
Avis de concession de service public
CHR Metz Thionville
Concession de service public pour la gestion et l'exploitation du service de télévision, téléphone et multimédia aux patients pour le CHR de Metz-Thionville, le CH de Briey et le CH de Boulay.
» Voir l'avis de concession de service public