Télévision par satellite, TNT, ADSL, Câble, fibre, OTT
Icon Facebook Icon Twitter Icon LinkedIn
Bouton Newsletter TS

La Corée du Sud a annulé mercredi le lancement de sa première fusée huit minutes avant le décollage prévu, en raison d'une défaillance technique, selon des responsables. La mission de contrôle a suspendu le lancement à 16H52 locales (07H52 GMT), soit huit minutes avant l'horaire prévu, et commencé à décharger le fuel de la fusée, a indiqué le ministère de la Science. C'est la septième fois depuis 2002 que le projet, mené en coopération avec la Russie, est retardé. La fusée, construite avec le concours de spécialistes russes, devait placer en orbite un satellite de recherche de 100 kg de fabrication sud-coréenne. Le lanceur KSLV-1 (Korea Space Launch Vehicle-1), de 33 m de longueur, pour lequel Séoul a dépensé 502 milliards de wons (419 millions de dollars) depuis 2002, devait être tiré depuis le centre spatial de Goheung, à 475 km au sud de Séoul. "Il y a eu un problème dans la séquence de lancement automatique qui a provoqué son annulation", a déclaré le directeur de l'institut de recherche aérospatiale coréen Lee Joo-Jin, sans donner de précisions. Lee Sang-Mock, un responsable du ministère de la Science, a indiqué qu'une nouvelle date de lancement serait fixée après consultations avec les experts russes qui ont construit le premier étage de la fusée. En cas de succès, le tir devait permettre à la Corée du Sud d'intégrer un groupe réduit de neuf pays qui ont été capables de placer un satellite en orbite. La Corée du Sud a déjà lancé dix satellites mais qui ont été placés en orbite par des lanceurs étrangers. Séoul a annoncé en 2007 un programme visant à lancer un module orbital vers la lune d'ici à 2020.
Partager sur :

Abonnez-vous gratuitement à la quotidienne

Recevez tous les matins l'actualité de la TV numérique directement à votre adresse e-mail.
Cliquez-ici pour vous abonner gratuitement.

‹  Actu précédente
 
Actu suivante  ›
Marchés publics
Avis de concession de service public
Centre hospitalier de Douai
Concession de services publics : Fourniture et exploitation de services multimédias dédiés aux patients du Centre hospitalier de Douai et aux résidents de l'EHPAD Marceline Desbordes Valmore.
» Voir l'avis de concession de service public
 
Publicité