Télévision par satellite, TNT, ADSL, Câble, fibre, OTT
Antennistes
Icon Facebook Icon Twitter Icon Rss
Bouton Newsletter TS

La crise favorise la hausse du commerce entre particuliers sur internet

L'échange de biens entre particuliers sur internet a continué de progresser en 2009 en raison de la crise, constituant un moyen de recycler, payer moins cher, trouver des articles épuisés ou arrondir ses fins de mois. Six internautes français sur dix (60%) ont acheté ou vendu au moins un objet entre particuliers sur le web au cours des douze derniers mois, contre 56% en 2008, selon un baromètre "C to C" (commerce entre particuliers) PriceMinister/La Poste réalisé par l'institut OpinionWay. "Cette hausse s'explique d'abord par les contraintes de la crise et le besoin de revenus complémentaires", a déclaré Hugues Cazenave, président d'Opinion Way, lors d'une conférence de presse. Si on prend également en compte les vide-greniers, 77% des personnes interrogées ont échangé des objets entre particuliers depuis un an. A l'achat, la part du commerce entre particuliers sur internet a passé un cap symbolique, se hissant à 51% contre 49% en 2008. Un internaute sur cinq (21%) a acheté des livres sur la Toile, 14% y ont acquis des vêtements, et 13% des jeux vidéo. Le livre arrive également en tête des déclarations de vente sur internet (12%), suivi des DVD et VHS (8%) et des vêtements (8% également). "La progression des livres et des jeux video correspond à des dépenses loisirs plus modestes en période de crise", a estimé Pierre Kosciusko-Morizet, président du site de e-commerce PriceMinister. La principale raison évoquée pour vendre ou acheter sur le web, avant même le prix, est que "cela réduit le gaspillage, cela évite de jeter, c'est comme du recyclage": cet argument est avancé par 49% des personnes interrogées. Ensuite, 41% relèvent que cela "revient moins cher à l'achat", 36% que c'est un moyen de dénicher des articles rares ou épuisés. Près d'un tiers (30%) y voient la possibilité d'augmenter leurs revenus. Parmi les principaux freins à la vente sur la Toile figurent la peur de ne pas être payé (71%) et de devoir régler des frais de mise en vente (59%) ou une commission aux sites internet (55%). Un quart des personnes interrogées estiment que "c'est compliqué de faire un colis et de l'expédier", et 11% mettent en cause la qualité de l'acheminement, contre 17% un an plus tôt. "95% des colis sont livrés dans les délais", a assuré Nicolas Routier, délégué général délégué de La Poste. "On a des efforts à faire pour développer l'affranchissement en ligne", encore balbutiant et réclamé par 46% des personnes interrogées, a-t-il ajouté. L'étude a été réalisée en ligne auprès d'un échantillon de 1.109 personnes, représentatif de la population des internautes français âgés de 18 à 65 ans, entre le 29 juin et le 7 juillet 2009.
Partager sur :

Abonnez-vous gratuitement à la quotidienne

Recevez tous les matins l'actualité de la TV numérique directement à votre adresse e-mail.
Cliquez-ici pour vous abonner gratuitement.

‹  Actu précédente
 
Actu suivante  ›
Marchés publics
Avis de concession de service public
Centre hospitalier de Douai
Concession de services publics : Fourniture et exploitation de services multimédias dédiés aux patients du Centre hospitalier de Douai et aux résidents de l'EHPAD Marceline Desbordes Valmore.
» Voir l'avis de concession de service public