Télévision par satellite, TNT, ADSL, Câble, fibre, OTT
Antennistes
Icon Facebook Icon Twitter Icon Rss
Bouton Newsletter TS

Le CRTC consulte le public

Le Conseil de la radiodiffusion et des télécommunications canadiennes (CRTC) demande aux Canadiens de se prononcer sur « l'avenir de la télévision ». L'organisme de régulation tiendra des audiences publiques à partir du 7 décembre prochain sur la valeur du signal produit par les stations locales des réseaux de télévision qui est retransmis par les câblodistributeurs et sur la transition vers le numérique. Et ce, à la demande du ministre du Patrimoine canadien, James Moore. Dans le cadre de cette consultation publique, le CRTC a mis sur pied un nouveau site Web sur lequel consommateurs et représentants de l'industrie peuvent s'exprimer jusqu'au 21 décembre.La consultation publique débouchera sur un rapport au gouvernement. Cette audience diffère de celle tenue en novembre qui, elle, se penchait plus largement sur le cadre réglementaire entourant l'attribution de licences aux télédiffuseurs. La question des redevances y était aussi abordée avec d'autres comme la propriété des chaînes de télévision. Les principaux acteurs de l'industrie s'y sont exprimés. Canwest, CTV et Radio-Canada ont plaidé pour une redistribution des revenus. Quebecor, qui possède entre autres la chaîne de télévision généraliste TVA et le câblodistributeur Vidéotron, aussi, mais en excluant le diffuseur public. Tous affirment que le modèle de la télévision généraliste ne fonctionne plus. Canwest se trouve sous la protection des tribunaux, tandis que CTV a fermé plusieurs stations. Quant à Radio-Canada, elle a fait face à un manque à gagner de 171 millions de dollars cette année et a dû supprimer 800 postes. Quant à Bell et Rogers, ils se sont opposés à cette éventualité, estimant que cela les obligerait à augmenter la facture de leurs clients. Rogers estime que « les coûts incontrôlés de l'achat d'émissions étrangères » représente l'un des problèmes majeurs des télévisions généralistes. Cette consultation, qui se concentrait sur le point de vue de l'industrie, doit mener à une décision du CRTC qui fixera un nouveau cadre réglementaire.
Partager sur :

Abonnez-vous gratuitement à la quotidienne

Recevez tous les matins l'actualité de la TV numérique directement à votre adresse e-mail.
Cliquez-ici pour vous abonner gratuitement.

‹  Actu précédente
 
Actu suivante  ›
Produits relatifs
67,00 €
80,28 €
30,00 €
69,50 €
71,50 €
64,00 €
  
Marchés publics
Avis de concession de service public
CHU Lyon
Concession de services publics : prestations de communication multimedia pour les patients : télévision connectée, accès internet, téléphonie et services associes.
» Voir l'avis de concession de service public