Télévision par satellite, TNT, ADSL, Câble, fibre, OTT
Antennistes
Icon Facebook Icon Twitter Icon Rss
Bouton Newsletter TS

Radios de Lagardère: les syndicats craignent des suppressions de postes

Lagardère Active a indiqué étudier "un ajustement" de ses réseaux locaux de radios, le SNJ-CGT évoquant une réorganisation à Virgin Radio et RFM qui entraînerait la suppression d'une quarantaine de postes. Lagardère, qui détient les radios Virgin, RFM et Europe 1, a présenté lundi "sa situation économique et financière au Conseil supérieur audiovisuel" (CSA) pour faire part notamment du "contexte économique difficile", a indiqué la direction à l'AFP. Le groupe a précisé au CSA qu'il "souhaite évidemment une présence locale pour ses réseaux mais souhaite aussi étudier un ajustement possible de leur dimension. On ouvre la discussion", a ajouté la même source. "Aucune décision n'est prise et aucun dossier n'est déposé aujourd'hui", a-t-elle insisté. Selon un communiqué du syndicat SNJ-CGT, majoritaire au sein des radios Virgin et RFM, "la direction du pôle des radios musicales du groupe Lagardère a annoncé une vaste réorganisation des réseaux locaux de Virgin Radio et RFM aux représentants du personnel". Ce plan "va entraîner des changements de catégories; ainsi des radios de catégorie C (assurant au moins trois heures de programmes locaux) passeraient en catégorie D (sans programme local) dans 17 villes", selon le SNJ CGT. Parmi les villes concernées figurent Dax, La Rochelle, Clermont-Ferrand, Reims, Tour et Besançon, a précisé une source syndicale à l'AFP. D'autres stations, dont Avignon et Figeac, seraient fermées, la direction prétextant "une présence locale trop importante par rapport à la concurrence", poursuit le syndicat. "Au total, ce sont une quarantaine de postes dans au moins 25 stations qui seraient supprimés, soit un quart des effectifs en régions", précise le syndicat. La direction a démenti avoir établi une liste de villes. Elle a en outre refusé de communiquer sur les effectifs employés au sein de Virgin Radio et RFM. Elle a précisé que Virgin Radio compte 228 fréquences, dont 146 en catégorie C, et RFM 192 fréquences, dont 55 en catégorie C. Le syndicat national des journalistes (SNJ) a dénoncé de son côté ce "projet de restructuration", qui touche "près du quart des effectifs en régions" des deux radios. "En cette période de crise, le SNJ soupçonne la direction de RFM et de Virgin Radio de mener une opération de +dégazage sauvage+ au mépris des salariés, en prenant comme prétexte le contexte économique et la concurrence des nouvelles technologies", estime ce syndicat.
Partager sur :

Abonnez-vous gratuitement à la quotidienne

Recevez tous les matins l'actualité de la TV numérique directement à votre adresse e-mail.
Cliquez-ici pour vous abonner gratuitement.

‹  Actu précédente
 
Actu suivante  ›
Produits relatifs
99,99 €
39,99 €
82,71 €
119,99 €
92,10 €
83,00 €
  
Marchés publics
Avis de concession de service public
CHR Metz Thionville
Concession de service public pour la gestion et l'exploitation du service de télévision, téléphone et multimédia aux patients pour le CHR de Metz-Thionville, le CH de Briey et le CH de Boulay.
» Voir l'avis de concession de service public