Télévision par satellite, TNT, ADSL, Câble, fibre, OTT
Antennistes
Icon Facebook Icon Twitter Icon Rss
Bouton Newsletter TS

Polémique sur les décodeurs TNT : les fabricants se veulent rassurants mais n'épargnent pas le CSA et FTN

« L'article de Que Choisir est un peu exagéré ! Mais il m'a aidé, parce qu'il stigmatise les marques de distributeurs et les marques inconnues... En revanche, on peut regretter le doute qu'instille ces "révélations" dans l'esprit des téléspectateurs. On en devine l'origine : une étude du CSA dans la quelle tous les produits n'ont pas été testés ! », ont réagi un premier groupe d'industriels.



« Cet article nous a fait doucement sourire... presque plaisir, parce que c'est au CSA de régler le problème de fragmentation de la table NIT " C'est également le GIP France Télé Numérique qui est montré du doigt, en faisant "l'apologie et la promotion des adaptateurs à 19,90 EUR , il fournit le bâton pour se faire battre.... Car à 19,90 EUR, il ne faut pas s'attendre à des miracles ! », a expliqué, avec un certain cynisme empreint d'ironie, un second groupe. Tous les industriels tiennent à être rassurants, « les produits de dernière génération ne posent pas de problèmes et sont entièrement compatibles. Nous travaillons toujours sur le développement et l'amélioration de ces appareils » commente Visiosat. « La segmentation de la table NIT est une question qui est discutée depuis un bon moment, puisqu'il est prévu de multiplier le nombre de multiplexes TNT. Fatalement, il faudra la modifier et la segmenter, car il y aura beaucoup plus d'informations à faire passer. Le problème est que sur les appareils qui ne seraient pas tout à fait conformes à la norme DVB-T, cela pourrait les perturber » explique-t-on chez Triax. Une constatation qui n'inquiète cependant pas "dans le pire des cas, les chaînes seraient déclassées, ou deux d'entre elles inversées. Et s'il devait y avoir vraiment un problème, il y a toujours possibilité de faire une mise à jour logiciel et de la fournir au client » ajoute-t-on chez Optex. « Chez Metronic, nous avons déjà connu une fragmentation en 2007. Des tests avaient été faits sur toute la France. Là, elle s'effectue région par région, ce qui sera moins problématique. De toute façon, nous avons testé l'année dernière l'ensemble des produits que nous avons commercialisés depuis le lancement de la TNT. Aucun ne perdra de chaînes, n'affichera d'écran noir et terminera à la poubelle » affirme t-on chez Metronic.

La récente décision du CSA qui repousse la fragmentation de la table NIT à 2013 laisse dubitatif « Nous ne sommes pas sûrs que la fragmentation se fera, et si elle se fait, laquelle sera choisie ? Nous attendons de nouveaux éléments du CSA, ainsi nous aurons une meilleure vision sur le futur et l'évolution de cette table NIT, et nous saurons mieux anticiper la réaction de nos adaptateurs », expliquent-ils. (voir notre information du 4 mars 2010).

Abonnez-vous gratuitement à la quotidienne

Recevez tous les matins l'actualité de la TV numérique directement à votre adresse e-mail.
Cliquez-ici pour vous abonner gratuitement.

‹  Actu précédente
Actu suivante  ›
Produits relatifs
79,99 €
19,90 €
98,00 €
111,00 €
114,90 €
88,90 €
  
Marchés publics
Avis de délégation de service public
Hôpital d'Instruction des Armées Legouest : Avis de concession relatif à la gestion des services de téléphonie, de location de télévision et, en option, d'accès à internet.
» Consulter l'avis d'attribution