Télévision par satellite, TNT, ADSL, Câble, fibre, OTT
Antennistes
Icon Facebook Icon Twitter Icon Rss
Bouton Newsletter TS

Fréquences en Île-de-France : consultation du CSA

Par décision du 8 avril 2010, le Conseil supérieur de l'audiovisuel a lancé une consultation sur l'utilisation de la ressource radioélectrique dans la région Île-de-France, notamment sur l'usage de la ressource libérée par France Ô sur le multiplex R1.

Dix-huit contributions ont été adressées au Conseil par Franciliennes TV, Télessonne, Multi 7, TV fil 78, VO TV, TVM Est parisien, TV Sud 77, Normandie TV, IDF1, Next radio TV, Casa Dei Productions et Premier investissement, TVPI, le groupe France Télécom Orange, NRJ Group, Euronews, France 24, le SIRTI (syndicat interprofessionnel des radios et télévisions indépendantes) et la communauté d'agglomération Hauts-de-Bièvre. Tous les contributeurs, sauf deux, sont favorables au lancement d'un appel aux candidatures, le plus tôt possible, sur la place libérée au sein du R1 sur l'ensemble de la région parisienne. Pour certains, il ne doit s'agir là que d'une première étape vers l'identification future de sites secondaires. On notera également l'intérêt manifesté par de nouveaux acteurs, non présents dans la région, pour cette ressource du R1. En revanche, certains contributeurs se sont opposés au lancement d'un tel appel pour des raisons économiques, l'arrivée d'un nouvel opérateur représentant un risque trop important compte tenu de l'état du marché publicitaire régional et de la situation actuelle des chaînes hertziennes franciliennes. L'un d'entre eux appelle le Conseil à la plus grande vigilance pour ne pas compromettre la viabilité des chaînes locales existantes et propose que la ressource soit affectée à la diffusion d'une chaîne francilienne en haute définition. La majorité des contributeurs préconise la gratuité du service, qui se justifie par l'essence même d'une télévision locale. La télévision locale a en effet pour vocation de s'adresser au plus grand nombre dans son bassin de vie. D'une manière générale, et lorsqu'il a été répondu à la question, les contributeurs ne sont pas favorables à l'introduction d'autres types de services de communication audiovisuelle sur la TNT. Dans l'hypothèse où une place se libérerait sur le Multi 7, l'ensemble des contributeurs se déclare intéressé.

Abonnez-vous gratuitement à la quotidienne

Recevez tous les matins l'actualité de la TV numérique directement à votre adresse e-mail.
Cliquez-ici pour vous abonner gratuitement.

‹  Actu précédente
Actu suivante  ›
Marchés publics
Avis de délégation de service public
Hôpital d'Instruction des Armées Legouest : Avis de concession relatif à la gestion des services de téléphonie, de location de télévision et, en option, d'accès à internet.
» Consulter l'avis d'attribution