Télévision par satellite, TNT, ADSL, Câble, fibre, OTT
Icon Facebook Icon Twitter Icon LinkedIn
Bouton Newsletter TS

L'IDF a basculé au tout numérique sans véritables problèmes : 98,5% des franciliens sont couverts

« Les quelques écrans noirs parlent et s'entendent beaucoup...sur internet. Il reste du travail à faire vis-à-vis de ces personnes que l'on va plus entendre que d'autres » déclarait Eric Besson ministre (Développement du Numérique) lors de sa visite au QG de FTN (France Télé Numérique) au siège du CSA, mardi 8 mars en fin d'après midi, où une trentaine de personnes ont été sur le pied de guerre jusqu'au vendredi suivant pour mener à bien ce passage au tout numérique.

La quasi totalité des foyers franciliens - 92% - ont pu à nouveau recevoir la télévision le mardi 8 mars dès 07H30 après le basculement de la région au numérique au cours de la nuit. Comme prévu, tous les émetteurs analogiques franciliens se sont arrêtés à minuit. Dès 06H00, les émetteurs numériques de Paris Tour Eiffel et Mantes-Maudétour en Vexin ont été allumés. Une heure plus tard, c'était au tour de Paris-Nord et Paris-Est. Les 45 autres l'ont été au cours de la journée et 97% des foyers franciliens étaient couverts à 19H00. Tout au long de la journée, les opérateurs de diffusion (TDF, Towercast, Itas Tim, CNH) ont ajusté les puissances de diffusion et mis en place le plan de fréquence défini par le CSA. Tous les franciliens recevant la télévision par une antenne râteau ont donc de nouveau accès à la télévision, à 98,92% selon les derniers chiffres communiqués par FTN ; c'est mieux que France 2 en analogique qui détenait le record avec 98,78% !

Quelques soucis sur certains petits émetteurs ont été très vite repérés. A Souppes-sur-Loing (Saine-et-Marne), par exemple, sur l'émetteur qui fonctionnait déjà avant le switch-off, est apparu un problème de pilotage. « Le pilotage va être repris par satellite sur cet émetteur pour R2, R3, R4, et R6. Les autres multiplex R5 et R1 ont changé de canal jeudi soir, R1 étant passé sur le canal 37 et R5 sur le canal 58 » indiquent Pierre Costanzo et Jean Marie Lesueur, respectivement directeur technique de FTN et Délégué Technique régional. « A Septeuil (Yvelines), il reste un problème sur R1 qui va changer de canal probablement en fin de semaine prochaine ou la semaine suivante - Il passera sur le canal 46 - celui sur R5 ayant été réglé. Enfin, à Meaux (Seine-et-Marne) où le R1 était très faible ; ce problème a été rapidement réglé par TDF. Il reste encore un défaut de puissance (pas aussi important qu'il l'était sur R1) pour R4 et R6 » .

Côté antennistes, on est assez étonné de la qualité de la réception. Certes, il y a un grand nombre d'appels téléphoniques , mais ils sont plutôt dus aux franciliens qui ont des difficultés à faire fonctionner leur téléviseur parce qu'ils ne savent pas faire une RMC, ou aux syndics d'immeubles qui ont décidé d'attendre, raconte un antenniste parisien. En tous les cas, la plupart des professionnels de l'antenne ont constaté que « c'était plus calme que prévu » et, « que cela s'est mieux passé que prévu ». Les antennistes reconnaissent également que les mails envoyés chaque heure par FTN (le premier jour) donnant l'état d'ouverture des différents émetteurs, les ont beaucoup aidés. « Ce qui nous a sauvé en Île-de-France, c'est que nous avons 80% des immeubles qui sont orientés vers la tour Eiffel, et que sur celle-ci le plan de fréquence est extrêmement favorable » précise Jean Marie Lesueur.

Rédaction : Paul Philippart
Partager sur :
Pour en savoir plus sur la télévision numérique terrestre en France :
TNT | TNT HD | Les chaînes TNT gratuites | Les chaînes TNT payantes
Trouver un antenniste près de chez vous | L'actualité de la TNT

Abonnez-vous gratuitement à la quotidienne

Recevez tous les matins l'actualité de la TV numérique directement à votre adresse e-mail.
Cliquez-ici pour vous abonner gratuitement.

‹  Actu précédente
 
Actu suivante  ›
Marchés publics
Avis de concession de service public
Centre hospitalier de Douai
Concession de services publics : Fourniture et exploitation de services multimédias dédiés aux patients du Centre hospitalier de Douai et aux résidents de l'EHPAD Marceline Desbordes Valmore.
» Voir l'avis de concession de service public