Télévision par satellite, TNT, ADSL, Câble, fibre, OTT
Icon Facebook Icon Twitter Icon LinkedIn
Bouton Newsletter TS

Chaînes bonus : le groupe M6 se dit prêt à lancer deux nouvelles chaînes

Dans un entretien publié ce matin dans les Echos, Nicolas de Tavernost, le patron de M6, estime qu'une "pause" dans l'octroi des chaînes compensatoires serait salutaire et il se dit prêt à lancer, non pas une, mais deux nouvelles chaînes en réponse à la récente annonce de l'intention de Canal+ de lancer une chaîne gratuite sur la TNT.

Pour Nicolas de Tavernost "le paysage de la télévision en clair est soumis à trois incertitudes majeures. la première est économique, car le marché publicitaire TV n'a pas progressé depuis 2006, il a même baissé en euros constants. La deuxième est juridique, puisque la Commission européenne a mis en demeure la France sur son dispositif législatif de 2007. Or, s'il y a une remise en cause des canaux compensatoires attribués aux chaînes historiques, cela remettra en cause tout l'esprit de la loide 2007. Enfin, il y a une incertitude technologique, puisque plusieurs pays européens, comme la Grande-Bretagne ou la Suède, développent la nouvelle norme pour la télévision numérique terrestre, le DVB-T2. La France a déjà raté le coche du MPEG-4 au moment du lancement de la TNT, ce qui implique une double diffusion des chaînes. Elle ne doit pas passer à côté de la norme future (DVB-T2), celle de tous nos voisins."

Pour le patron de M6, une pause serait la solution permettant de lever ces incertitudes. "Sur la question de la publicité, la réponse pourrait venir en 2016 avec l'arrêt déjà voté de la publicité sur France Télévisions. Quant à la norme technique, elle peut être décidée et déployée dans les deux ans. Enfin, le règlement de l'incertitude juridique repose sur le calendrier de la Commission européenne. Tous ces éléments devraient militer en faveur d'une pause dans le lancement de nouvelles chaînes."

Quant à la question de savoir pourquoi il revendique deux chaînes compensatoires et non une seule, la réponse est très claire : "Parce que nous réclamons une égalité de traitement avec les autres groupes audiovisuels historiques. M6 dispose actuellement de quatre autorisations sur le hertzien* et en aurait une cinquième avec le canal compensatoire. Or TF1 et Canal+ seraient à sept avec leur canal compensatoire. Nous souhaitons que ce retard se comble."

Et, pour ce qui est des outsiders..."Le CSA serait bien inspiré de demander de fortes garanties en ce qui concerne les candidatures pour que ne se reproduise plus l'abandon rapide ou la revente de certaines chaînes comme ce fut le cas pour : Canal J, AB1, TMC, NT1 et Virgin 17. Les autorisations d'émettre supposent la volonté d'un investissement significatif et durable, ce que nous avons toujours fait pour M6, W9 et Paris Première."

*M6, W9, Paris Première et TF6 codétenu avec TF1.
Partager sur :

Abonnez-vous gratuitement à la quotidienne

Recevez tous les matins l'actualité de la TV numérique directement à votre adresse e-mail.
Cliquez-ici pour vous abonner gratuitement.

‹  Actu précédente
 
Actu suivante  ›
Marchés publics
Avis de concession de service public
Centre hospitalier de Douai
Concession de services publics : Fourniture et exploitation de services multimédias dédiés aux patients du Centre hospitalier de Douai et aux résidents de l'EHPAD Marceline Desbordes Valmore.
» Voir l'avis de concession de service public