Télévision par satellite, TNT, ADSL, Câble, fibre, OTT
Icon Facebook Icon Twitter Icon LinkedIn
Bouton Newsletter TS

Bientôt six nouvelles chaînes sur la TNT gratuite ?

Selon lefigaro.fr qui révèle l'information, tous les groupes audiovisuels privés pourraient obtenir une nouvelle fréquence début 2012. Offrir aux Français six nouvelles chaînes, dont certaines en HD, tout en protégeant les équilibres entre les chaînes historiques et les nouvelles.

C'est l'objectif du gouvernement après l'avis négatif de Bruxelles sur les chaînes bonus de TF1, M6 et Canal+. Les pouvoirs publics n'ont pas encore décidé de passer par la loi pour annuler ces fameuses chaînes bonus autorisées par la loi de 2008. Dans l'idéal, ils aimeraient simplement pouvoir reporter ou suspendre l'attribution de ces chaînes compensatoires. « D'autant que la Cour de justice européenne ne s'est pas encore prononcée sur la question et ne le fera pas avant de longs mois », note un proche du dossier. Mais cette solution a pour inconvénient de geler pendant quelques années des fréquences, ce qui est interdit par la loi. Car ces fréquences étant des biens rares et convoités, il n'est pas possible de les geler.

Selon le quotidien, au sein du gouvernement, y compris à Matignon, on considère avec attention le lancement d'ici à la fin de l'année, d'un appel d'offres pour six nouvelles chaînes de la TNT gratuite. Cet appel d'offres serait ouvert à tous les opérateurs. TF1, M6 et Canal + pourraient donc présenter leurs projets de chaînes bonus (TV Breizh pour TF1, M6 Famille ou Canal 20), NRJ Group et NextRadioTV présenteraient les leurs (Chérie HD et RMC Sport) ainsi que de nouveaux entrants (comme L'Équipe TV).

Ce dispositif - qui sera discuté en milieu de semaine prochaine sous l'égide de Matignon - a donc l'avantage de mettre sur un pied d'égalité les différents groupes de télévision. Il permettrait de rééquilibrer un paysage audiovisuel bouleversé par le rachat de Direct 8 et Direct Star par Canal+.

Cette décision pourrait calmer les esprits. Aujourd'hui, TF1 et M6 s'insurgent contre la décision du groupe Bolloré de revendre ses chaînes Direct 8 et Direct Star. NRJ et NextRadioTV, réclament à cor et à cri l'obtention d'une deuxième chaîne. Enfin, le groupe Amaury (propriétaire de L'Équipe) est monté au créneau pour obtenir sa chaîne sportive sur la TNT gratuite. En bref, aucun opérateur ne souhaite un gel des fréquences depuis que Canal + a décidé d'entrer dans la télévision gratuite. Le CSA devra donc faire des choix équilibrés.

Pas de nouvelle norme

C'est pour la même raison que beaucoup, au sein du gouvernement, ne veulent pas compliquer le dossier en introduisant une nouvelle norme technique de diffusion de la TNT (le DVBT 2), note le Figaro. Même si elle permet d'élargir l'offre, elle ne sera pas disponible avant trois ans. Cette option est toujours poussée par le ministère de l'Industrie, qui veut ainsi se ménager la possibilité de récupérer dans quelques années de nouvelles fréquences pour les télécoms. Mais il semble urgent d'attendre.

Toutes ces nouvelles propositions du gouvernement exigeront quelques fins réglages techniques et politiques. Nul ne sait encore quoi faire juridiquement des canaux compensatoires inscrits dans la loi. Car si elles y restent, TF1, M6 et Canal+ pourront toujours les réclamer même après l'attribution de six nouvelles chaînes.

Source : lefigaro.fr
Partager sur :
Pour en savoir plus sur la télévision numérique terrestre en France :
TNT | TNT HD | Les chaînes TNT gratuites | Les chaînes TNT payantes
Trouver un antenniste près de chez vous | L'actualité de la TNT

Abonnez-vous gratuitement à la quotidienne

Recevez tous les matins l'actualité de la TV numérique directement à votre adresse e-mail.
Cliquez-ici pour vous abonner gratuitement.

‹  Actu précédente
 
Actu suivante  ›
Marchés publics
Avis de concession de service public
Centre hospitalier de Douai
Concession de services publics : Fourniture et exploitation de services multimédias dédiés aux patients du Centre hospitalier de Douai et aux résidents de l'EHPAD Marceline Desbordes Valmore.
» Voir l'avis de concession de service public