Télévision par satellite, TNT, ADSL, Câble, fibre, OTT
Antennistes
Icon Facebook Icon Twitter Icon Rss
Bouton Newsletter TS

Rachat de Direct 8 et direct Star par Canal+ et fusion TPS/CanalSat validés sous conditions

Deux sujets majeurs, le rachat de Direct 8 et Direct Star et la fusion CanalSat/TPS étaient à l'ordre du jour de l'Autorité de la concurrence de ce lundi 23 juillet, journée cruciale pour Canal+.

Concernant le rachat de Direct 8 et Direct Star, l'Autorité de la concurrence a accepté le rachat de Direct 8 mais en « dictant » quelques règles que Canal+ a acceptées pour éviter de se les faire imposer. La philosophie du gendarme de la concurrence est d'inciter le groupe Canal+ à présenter sur Direct 8 des programmes inédits.

Par ailleurs, Direct 8 est fortement incité à acheter auprès de Studio Canal (filiale du groupe Canal) détentrice du plus important catalogue de films à budget moyen. L'idée de l'Autorité est d'inciter Direct 8 à diffuser des films pas ou peu vus à la télévision plutôt que les grands films qui font les belles heures des soirées cinéma de TF1, France 2 ou M6.

Enfin, côté « sport », Canal+ étant le premier acheteur de droits sportifs en France, l'Autorité de la concurrence voulait éviter que le groupe profite de cette situation pour favoriser Direct 8 dans la diffusion d'événements sportifs majeurs. Dans cet esprit TF1, France Télévisions, M6 ou toute autre chaîne pourra avoir accès à ces événements, y compris Direct 8, dans la mesure où elle gagne l'appel d'offre.

L'ensemble de ces engagements, pris par Canal+, ont une durée de cinq ans.

Concernant le volet « fusion CanalSat/TPS » l'Autorité de la concurrence a demandé à Canal+ de céder sa participation dans la chaînes Orange Cinéma Séries et prononcé plusieurs injonctions pour que la fusion des bouquets TPS/Canalsat soit conforme aux règles en matière de concurrence. Une décision que Canal+ conteste vigoureusement dans un communiqué. Le groupe audiovisuel précise qu'il " va sans attendre en demander la suspension et l'annulation devant le Conseil d'Etat. » tout en soulignant que » Ce dernier poursuit par ailleurs l'examen du recours formé par le Groupe Canal+ contre la décision de l'Autorité de la Concurrence en date du 21 septembre 2011 qui a conduit à cette re-notification. »
Partager sur :

Abonnez-vous gratuitement à la quotidienne

Recevez tous les matins l'actualité de la TV numérique directement à votre adresse e-mail.
Cliquez-ici pour vous abonner gratuitement.

‹  Actu précédente
 
Actu suivante  ›
Produits relatifs
41,00 €
92,99 €
76,49 €
79,99 €
78,00 €
  
Marchés publics
Avis de concession de service public
Centre Hospitalier d'Avignon
Avis de concession de service public relative aux prestations de service de restauration rapide, d'un point presse, d'une boutique et de distributeurs automatiques de denrées alimentaires destinés aux patients du centre hospitalier d'Avignon.
» Voir l'avis de concession de service public