Télévision par satellite, TNT, ADSL, Câble, fibre, OTT
Antennistes
Icon Facebook Icon Twitter Icon Rss
Bouton Newsletter TS

L'avenir de la TNT en France : les propositions du CSA au gouvernement

Dans un rapport remis au Gouvernement et au Parlement, le Conseil Supérieur de l'Audiovisuel (CSA) propose les prochaines évolutions de la TNT, qui demeurera un moyen d'accès essentiel à la télévision à l'horizon 2020-2025.

En préambule, le CSA rappelle les principaux atouts de la TNT : « gratuité, anonymat et simplicité de la réception ».

Vers le tout MPEG-4

Avec l'amélioration constante de la taille des écrans et la qualité des images diffusées, le CSA recommande de généraliser la HD sur la TNT et de préparer l'arrivée de l'Ultra HD, à condition que ce format soit adopté par le marché. Le Conseil recommande au gouvernement de fixer à fin 2015 l'extinction du MPEG-2 et par conséquent, de passer au tout MPEG-4. Une date qui n'est pas choisie par hasard puisqu'elle coïncide avec la fin du calendrier de déploiement des 6 nouvelles chaînes HD, le 2 juin 2015.

Il recommande également que la loi permette la mise en place d'un accompagnement des foyers les plus défavorisés pour les aider à s'équiper de récepteurs HD, comme ce fut le cas lors du passage au tout numérique.

Le CSA explique qu'en mettant un terme à la diffusion en MPEG-2, les ressources libérées sur 4 des 8 multiplexes permettraient de passer en HD un dizaine de chaînes et d'atteindre ainsi un total de 21 chaînes diffusées en HD sur un total de 33 chaînes. Il évoque également d'autres améliorations dont une augmentation de la qualité de la HD (passage au format HD 1080p/50) ou une augmentation des ressources affectées au HbbTV ou à la diffusion de SMAD (service de médias audiovisuels à la demande, tels que la VoD ou la télévision de rattrapage).

Préparer le lancement du DVB-T2 et HEVC (H.265)

Le CSA propose également de préparer le lancement des normes DVB-T2 et HEVC pour permettre une transition à l'horizon 2020, à condition d'inscrire dans la loi l'obligation d'intégrer progressivement ces normes dans les téléviseurs et récepteurs commercialisés d'ici là, comme ce fut le cas avec la HD. Par ailleurs, le CSA envisage de lancer un multiplex DVB-T2/HEVC en 2018 qui diffuserait des chaînes en Ultra HD afin de permettre une transition vers un tout DVB-T2/HEVC.

Pour appuyer ses propositions, le CSA souligne que ces mesures préparatoires sont nécessaires car il va y avoir des problèmes de place sur les fréquences utilisées pour la diffusion de la TNT face aux besoins de plus en plus importants des services haut-débit mobiles.

Grincements de dents en perspectives

Le CSA prévient néanmoins le gouvernement que l'obligation de devoir renouveler, une nouvelle fois, l'équipement de réception de la TNT pour permettre de recevoir les chaînes au format DVB-T2/HEVC ne se fera pas sans grincements de dents de la part des Français : « La disponibilité de services particulièrement attractifs pour les téléspectateurs sera décisive lors du lancement de ces nouvelles technologies DVB-T2/HEVC sur la plateforme TNT. En effet, avec l'arrêt du MPEG-2 et le passage au tout MPEG-4 en 2015-2016, certaines personnes auront consenti un effort financier important pour renouveler leur téléviseur ou acquérir un adaptateur MPEG-4. L'annonce de la nécessité d'un nouveau renouvellement du parc de récepteurs TNT, à peine 2 ou 3 ans après le passage au tout MPEG-4, pourrait être mal perçue. Il sera notamment crucial d'obtenir l'adhésion du plus grand nombre et il est probable que la généralisation de la HD ne sera pas une incitation suffisante, dans la mesure où un nombre significatif de chaînes auront déjà pu être passées en HD à l'occasion de l'extinction du MPEG-2. ».

Et bien plus tard, le passage au Tout DBV-T2/HEVC et à l'Ultra HD

Pour le CSA, le passage au tout DVB-T2/HEVC serait envisageable à l'horizon 2024-2025, avec également l'élargissement de la diffusion en Ultra HD d'un tiers des chaînes de la TNT et le reste en HD 1080p/50.

La proposition de calendrier du CSA au Gouvernement :

  • Dès maintenant : fixer la date d'arrêt du MPEG-2 et définir un dispositif d'accompagnement
  • Mi-2013 : Préparer le lancement des normes DVB-T2 et HEVC
  • Mi-2015 : Suite à la fin du déploiement de la TNT HD en France, passer au Tout MPEG-4
  • Mi-2016 : Lancer une plateforme multi-villes DVB-T2/HEVC pour la réception de la télévision en mobilité sur les smartphones et les tablettes
  • 2018 : Obligation d'intégrer le DVB-T2/HEVC dans les équipements de réception pour préparer la transition
  • Mi-2018 : Lancer un multiplexe de chaînes diffusées en Ultra HD (en DVB-T2/HEVC) sous condition d'une adoption suffisante du marché au format Ultra HD
  • Après 2021 : Passage au Tout DVB-T2/HEVC, passage de plusieurs chaînes HD en Ultra HD. Arrêt de la SD (s'il en reste !).
Pour en savoir plus sur la télévision numérique terrestre en France :
TNT | TNT HD | Les chaînes TNT gratuites | Les chaînes TNT payantes
Trouver un antenniste près de chez vous | L'actualité de la TNT

Abonnez-vous gratuitement à la quotidienne

Recevez tous les matins l'actualité de la TV numérique directement à votre adresse e-mail.
Cliquez-ici pour vous abonner gratuitement.

‹  Actu précédente
Actu suivante  ›
Produits relatifs
23,00 €
24,99 €
29,95 €
13,99 €
22,50 €
27,90 €
  
Marchés publics
Avis de délégation de service public
Hôpital d'Instruction des Armées Legouest : Avis de concession relatif à la gestion des services de téléphonie, de location de télévision et, en option, d'accès à internet.
» Consulter l'avis d'attribution