Télévision par satellite, TNT, ADSL, Câble, fibre, OTT
Antennistes

Les salariés de LCI s'adressent au président du CSA

Alors que la décision de la mise à mort de la chaîne d'information LCI aurait été annoncée lors d'une réunion entre la direction et les employés (démentie par la direction de TF1), ceux-ci ont décidé d'adresser directement une lettre au président du CSA pour l'interpeller.

Monsieur le Président du CSA,

Nous, les 247 salariés, CDD, intermittents, stagiaires, travaillant à LCI, sommes atterrés par l’avenir qui se profile pour notre chaîne d’information en continu.

La suppression de nombreux emplois semble inéluctable aujourd’hui.

Après votre décision incompréhensible, aucune perspective n’est permise.

Quel gâchis pour cette chaîne qui, il y a 20 ans, fut la première à traiter en France l’information en continu.

Vous ne pouvez l’ignorer : la TNT payante est morte, sauf pour le sport et le cinéma, et encore..

La TNT payante devait compter 15 chaînes, combien en reste-t-il aujourd’hui ?

Le législateur vous a, non sans peine, donné les moyens de corriger cet échec.

Vous avez décidé que ça ne vous intéressait pas, vous avez même indiqué que pour vous, "25 chaînes étaient le bon nombre". Pourquoi alors un tel suspens ? On se serait épargné ce psychodrame de l'été. Sans doute avez-vous oublié qu'il touchait très directement des hommes, des femmes, des familles.

Vous avez motivé votre décision par l'impact économique potentiel de l'arrivée de LCI en gratuit. Que dire des résultats affichés par nos concurrents après votre décision ?

Doit-on comprendre que le paysage de la TNT tel qu'il existe aujourd'hui est figé ? Vous comprenez que le même raisonnement, il y a douze ans, aurait empêché la naissance de la TNT ?

La France est devenue un pays où une autorité administrative indépendante peut décider de la vie ou de la mort d'un organe de presse. En êtes-vous fier ?

Quand le jour de la publication de votre décision, le compte officiel du CSA sur Twitter retweete "Le CSA a gagné ! (...)". En êtes-vous fier ?

Vous avez trouvé un moyen d’affirmer votre indépendance face à l’exécutif. Nous en sommes les dommages collatéraux.

Quand vous motivez votre décision par la "sauvegarde du pluralisme", le pensez-vous ? Quelle est votre définition du pluralisme ?

Vous avez dit le mois dernier que vous alliez demander aux distributeurs d'offrir des conditions correctes à LCI pour lui permettre de continuer à vivre sur le payant. Aux dernières nouvelles, la chaîne telle qu’elle est aujourd’hui n’existera plus le 31 décembre. Où en êtes-vous de vos négociations en notre nom ? Quand allez-vous les rendre publiques ?

Maintenant que dire ? Que faire ?

Nous, salariés de LCI, vous demandons dans les plus brefs délais un entretien avec les membres du CSA.

Dans l’attente de votre réponse.

Les salariés de La Chaîne Info.


Le retweet du CSA que la lettre dénonce

Le groupe TF1 chercherait une solution pour maintenir en vie la marque LCI sous une autre forme mais pour l'heure, l'avenir de la chaîne d'information du groupe TF1 reste plus qu'incertain.

Abonnez-vous gratuitement à la quotidienne

Recevez tous les matins l'actualité de la TV numérique directement à votre adresse e-mail.
Cliquez-ici pour vous abonner gratuitement.

‹  Actu précédente
Partager :
Actu suivante  ›
Marchés publics
Avis de délégation de service public
Centre Hospitalier de Bagnols-sur-Cèze : Mise à disposition d'abonnements de télévision aux patients du Centre Hospitalier de Bagnols-sur-Cèze.
» Consulter en détails l'appel d'offres
 
Avis de délégation de service public
Centre Hospitalier d'Antibes Juan-Les-Pins : Avis d'attribution de délégation de service public de prestations de mise à disposition d'abonnements de télévision, de téléphone et mise à disposition d'une chaîne interne à l'hôpital.
» Consulter l'avis d'attribution