Télévision par satellite, TNT, ADSL, Câble, fibre, OTT
Antennistes
Icon Facebook Icon Twitter Icon Rss
Bouton Newsletter TS

Vivendi Universal ne pourra vendre ses 10% dans le capital d'Echostar avant que les autorités américaines n'aient donné le feu vert à la fusion du deuxième bouquet satellitaire des Etats-Unis avec Hughes, a affirmé hier le PDG d'Echostar, Charlie Ergen. Au cours d'une téléconférence, Charlie Ergen a toutefois dit "comprendre la position stratégique de Vivendi" et s'est dit prêt à discuter avec le géant des médias "d'un moyen pour eux de vendre". Vivendi Universal, confronté à de sérieux problèmes financiers et à une chute sans précédent de son action en bourse, a annoncé mercredi vouloir vendre des actifs pour environ 10 milliards d'euros dans les deux ans qui viennent. Vivendi, alors sous la houlette de Jean-Marie Messier, avait acheté les 10% dans Echostar fin 2001 pour 1,5 milliard de dollars. Selon un analyste de Merrill Lynch, Vivendi pourrait tirer 800 à 900 millions d'euros d'une cession de sa participation. "La vente de la participation est quelque chose qu'ils ne peuvent pas faire, sur la base de notre accord, avant que la fusion (entre Echostar et Hughes) ne soit définitivement approuvée", a affirmé Charlie Ergen. Il espère que les autorités donneront leur autorisation à la fusion "aux alentours du mois d'octobre". "Même après cela, il y aura des restrictions sur le nombre d'actions qu'ils pourront vendre", a-t-il souligné. "Nous comprenons bien sûr la position de Vivendi qui prend une nouvelle direction stratégique et nous ne sommes certainement pas opposés à tenir des discussions avec eux sur le moyen de faire cela (vendre leur participation)", a-t-il dit.
Partager sur :

Abonnez-vous gratuitement à la quotidienne

Recevez tous les matins l'actualité de la TV numérique directement à votre adresse e-mail.
Cliquez-ici pour vous abonner gratuitement.

‹  Actu précédente
 
Actu suivante  ›
Marchés publics
Avis de concession de service public
Centre hospitalier de Douai
Concession de services publics : Fourniture et exploitation de services multimédias dédiés aux patients du Centre hospitalier de Douai et aux résidents de l'EHPAD Marceline Desbordes Valmore.
» Voir l'avis de concession de service public