Télévision par satellite, TNT, ADSL, Câble, fibre, OTT
Antennistes
Icon Facebook Icon Twitter Icon Rss
Bouton Newsletter TS
Par FS, le

TNT : Bientôt une chaîne régionale d'information en continu aux Antilles-Guyane ?

En fin de semaine dernière, les états-majors des télévisions privées locales de Guadeloupe étaient conviés au Conseil supérieur de l'audiovisuel à Paris pour passer un grand oral devant les neuf Sages du CSA qui devront se prononcer sur le renouvellement de leurs conventions pour une nouvelle décennie.

La société Ultramarine Communication qui vient tout juste de lancer la chaîne généraliste Alizés Guadeloupe sur Canalsat et Numericable et qui prépare activement son arrivée sur le numérique terrestre et sur le bouquet Orange en Guadeloupe, a créé la surprise en déposant sur la table du CSA la candidature d'Alizés News pour l'attribution d'une nouvelle fréquence sur la TNT.

Son président, Robert Moy est venu défendre ce projet de chaîne d'information en continu destinée à couvrir les principaux événements qui marquent l'actualité de la Guadeloupe et de façon complémentaire la Martinique, la Guyane et la Caraïbe. « Cette candidature s'inscrit dans la logique de développement de la société Ultramarine Communication », a d'abord indiqué Robert Moy avant de rappeler : « Il n'existe à ce jour aucune offre comparable au service d'Alizés News en Guadeloupe, que ce soit sur le multiplex TNT du service public qui ne relaie que France 24, ou au sein des offres des opérateurs du satellite, du câble ou de l'ADSL qui ne diffusent que les chaînes d'information nationales. »

Fort d'une carrière de 34 ans dans l'audiovisuel public, l'homme n'en est pas à son coup d'essai. De 2002 à 2004 il prend la direction régionale de Guadeloupe Première où il procédera à une restructuration complète des programmes. De retour au siège de France Télévisions, il pilote le lancement de la TNT en Outre-mer dont le déploiement sera validé par le conseil interministériel de l'Outre-mer du 6 novembre 2010. Un an plus tard, il est bombardé à la tête de Réunion Première mais l'expérience sera de courte durée ; dénonçant des amputations de budget et n'hésitant pas à critiquer la gestion des stations régionales de France Télévisions en Outre-mer, il prédit « l'arrêt de mort des chaînes de l'outre-mer » s'il n'était pas rapidement procédé à un remaniement en profondeur du « bateau amiral » Outremer Première. Il sera débarqué avec fracas en juillet 2012.

Aux côtés du patron d'Alizés Guadeloupe, devant le Conseil réuni au complet, Jean Claude Perpère, ancien rédacteur en chef de la rédaction nationale de France 3 et Stéphane Marillat, président de l'agence de conseil audiovisuel Arkena, ont détaillé le projet éditorial de la chaîne qui offrira un large choix de programmes à travers des reportages, des magazines, des analyses et des débats centrés sur l'actualité économique, politique, sociale, culturelle et sportive, le tout ponctué d'un journal complet toutes les heures.

Pour couvrir l'actualité nationale et internationale et compléter ses différentes éditions, Alizés News s'appuiera sur des partenariats d'échange de contenus éditoriaux avec BFM TV ainsi qu'avec la CBU une agence basée à la Barbade qui fédère 32 télévisions publiques et privées de la région.

« Une thématique forte, fédératrice et unique en Outre-mer »

Le groupe prévoit une augmentation de capital de 500 000 € pour le lancement de cette nouvelle chaîne. La rédaction sera composée d'une quinzaine de journalistes professionnels, tous titulaires d'une carte de presse, qui alimenteront les sessions d'information d'Alizés News et les journaux télévisés d'Alizés Guadeloupe. La chaîne a également fait part de son intention à terme de créer une structure de formation aux métiers du journalisme et de l'audiovisuel pour former et recruter du personnel qualifié.

Toute la difficulté pour Alizés News est de convaincre l'autorité de régulation de l'audiovisuel d'accepter qu'une nouvelle chaîne vienne enrichir le paysage audiovisuel guadeloupéen d'autant plus que le gâteau publicitaire, qui finance à 100 % les chaînes gratuites, n'est pas extensible...

A ce sujet, les dirigeants de la chaîne ont souligné le caractère innovant et radicalement différent du projet. Mais devant les questions de la conseillère Sylvie Pierre-Brossolette qui se faisaient plus pressantes, Stéphane Marillat, a évoqué « la singularité de la proposition de valeur qui se fonde sur une thématique forte, fédératrice et unique en Outre-mer », puis d'ajouter « l'offre très qualitative d'Alizés News, qui répond à un besoin non satisfait, va séduire une nouvelle population d'annonceurs jusqu'ici peu présents à la télévision et qui contribueront à élargir le marché publicitaire sans risque majeur de déstabilisation. » Dans une ambiance détendue, Le président du CSA, Olivier Schrameck, a indiqué que l'audition était arrivée à son terme. Déjà ? Ont crié en choeur les intervenants. Verdict dans quelques mois.

Abonnez-vous gratuitement à la quotidienne

Recevez tous les matins l'actualité de la TV numérique directement à votre adresse e-mail.
Cliquez-ici pour vous abonner gratuitement.

‹  Actu précédente
Actu suivante  ›
Produits relatifs
59,90 €
34,90 €
100,67 €
53,64 €
9,99 €
29,90 €
  
Marchés publics
Avis de délégation de service public
Hôpital d'Instruction des Armées Legouest : Avis de concession relatif à la gestion des services de téléphonie, de location de télévision et, en option, d'accès à internet.
» Consulter l'avis d'attribution