Télévision par satellite, TNT, ADSL, Câble, fibre, OTT
Antennistes
Icon Facebook Icon Twitter Icon Rss
Bouton Newsletter TS

Deux satellites européens, un de météorologie, MSG-1, l'autre de télécommunications, Atlantic Bird 1, ont été placés sur orbite, cette nuit. Le décollage de la fusée Ariane-5 du Centre spatial guyanais de Kourou, qui était le neuvième de l'année pour le lanceur européen, est intervenu à 19h45 (soit 22h45 gmt). Initialement prévue la nuit précédente, la mission avait été reportée de 24 heures, des anomalies ayant été constatées dans le dialogue entre les ordinateurs de bord et les équipements au sol. Construit par Alenia Spazio, Atlantic Bird 1 est un satellite de 2.700 kg au décollage (dont 1.150 d'ergols), équipé de 24 répéteurs en bande Ku. Il est en fait le deuxième de cette nouvelle série d'EUTELSAT puisque le premier, Atlantic Bird 2, a déjà été lancé, par une Ariane-4, le 25 septembre 2001). Atlantic Bird-1, qui sera placé sur orbite géostationnaire, par 12,5 degrés de longitude ouest (soit au-dessus de l'océan Atlantique), soit non loin de son "aîné" (situé à 8 degrés), devrait assurer pendant 15 ans des services de télécommunications, de transmission d'images et de service Internet sur l'Europe et l'est des Amériques. Le second passager d'Ariane, MSG-1 (Météosat de Seconde Génération), est le premier de trois satellites construits par l'Agence Spatiale Européenne (ESA), en coopération avec EUMETSAT. Fabriqué par Alcatel Space à Cannes (Alpes-Maritimes), MSG-1 est un satellite de forme cylindrique de 2.000 kg au lancement (dont 1.000 d'ergols) qui sera placé ultérieurement sur orbite géostationnaire, par 0 degré de longitude (soit au-dessus du Golfe de Guinée). Des prévisions météorologiques améliorées, particulièrement pour les épisodes climatiques inhabituels ou a évolution rapide tels que les orages, les tempêtes, les cyclones ou les bancs de brouillard, sont à espérer de cette deuxième génération de satellites qui fait suite aux Météosat, dont le premier exemplaire fut lancé il y a vingt-cinq ans. Avant ce lancement numéro 155 (qui en fait était le 154-ème vol en raison d'une inversion dans l'ordre des missions due au retard de livraison de satellites pour le vol précédent), Arianespace comptait sur son carnet de commandes une quarantaine de satellites à lancer, plus neuf Véhicules de Transfert Automatiques (ATV) à envoyer vers la Station Spatiale Internationale (ISS). Le prochain tir d'Ariane est prévu le 6 septembre avec un satellite INTELSAT.
Partager sur :

Abonnez-vous gratuitement à la quotidienne

Recevez tous les matins l'actualité de la TV numérique directement à votre adresse e-mail.
Cliquez-ici pour vous abonner gratuitement.

‹  Actu précédente
 
Actu suivante  ›
Marchés publics
Avis de concession de service public
Centre hospitalier de Douai
Concession de services publics : Fourniture et exploitation de services multimédias dédiés aux patients du Centre hospitalier de Douai et aux résidents de l'EHPAD Marceline Desbordes Valmore.
» Voir l'avis de concession de service public