Télévision par satellite, TNT, ADSL, Câble, fibre, OTT
Antennistes
Icon Facebook Icon Twitter Icon Rss
Bouton Newsletter TS

La ministre de la Culture et de la Communication Catherine Tasca s'est félicitée dans la nuit de mardi à mercredi de présenter devant l'Assemblée nationale un "bon budget" 2001 de la communication et des aides à la presse écrite. Ce budget est la "traduction directe des engagements forts" du gouvernement exprimés dans la loi sur l'audiovisuel du 1er août 2000, a-t-elle lancé devant les députés. Son "premier axe", a poursuivi Mme Tasca, est de "renforcer les moyens du secteur public de l'audiovisuel au service de la priorité des programmes". Pour l'audiovisuel public, le budget 2001 s'élève à 20,604 milliards de francs, en hausse de 6,1% par rapport à un exercice budgétaire 2000 qui marquait lui-même une progression de 4,8%. La holding France Télévision, qui réunit France 2, France 3 et La Cinquième se taille la part du lion avec 13,533 milliards de francs, un chiffre en croissance de 6,1% également. Quant aux crédits consacrés aux aides directes à la presse, ils baissent de 2% en 2001 par rapport à 2000 pour être ramenés à 255,7 millions de francs. Cette baisse intervient toutefois alors que le plan social de la presse parisienne prendra fin au 31 août 2001. A périmètre constant, a souligné Mme Tasca, les aides directes à la presse affichent ainsi une croissance de 1,8%. Ces crédits doivent être adoptés lundi par les députés à l'issue de l'examen de ceux des services généraux du Premier ministre.
Partager sur :

Abonnez-vous gratuitement à la quotidienne

Recevez tous les matins l'actualité de la TV numérique directement à votre adresse e-mail.
Cliquez-ici pour vous abonner gratuitement.

‹  Actu précédente
 
Actu suivante  ›
Marchés publics
Avis de concession de service public
Centre hospitalier de Douai
Concession de services publics : Fourniture et exploitation de services multimédias dédiés aux patients du Centre hospitalier de Douai et aux résidents de l'EHPAD Marceline Desbordes Valmore.
» Voir l'avis de concession de service public