Télévision par satellite, TNT, ADSL, Câble, fibre, OTT
Antennistes
Icon Facebook Icon Twitter Icon Rss
Bouton Newsletter TS
Par Amine ALLAM, le

BeIN Sports suspend le paiement des droits TV à la LFP

Le groupe BeIN Sports a décidé de suspendre le paiement des droits TV des Ligues françaises 1 et Ligue 2 en raison de l'interruption des deux compétitions pour cause de coronavirus.

Notre groupe a pris la décision de procéder à la suspension des prochains paiements prévus par notre accord et ce, jusqu'à ce que les championnats des ligues 1 et 2 puissent reprendre selon un calendrier permettant leur diffusion normale auprès de nos abonnés”, a précisé dans une lettre Youssef Al-Obaidly, le patron du groupe.

BeIN Sports France, qui devait honorer un versement de 42 millions d'euros le dimanche 5 avril, a expliqué prendre “principalement en considération l'absence totale de visibilité réelle sur la reprise effective des matches de la saison en cours, qui vient d'être aggravée par la décision de maintenir le confinement pour une durée supplémentaire de quinze jours”.

La groupe Canal+ avait également informé la Ligue de football professionnel (LFP) qu'il n'honorerait pas le prochain versement des droits TV de la saison.

En cas de force majeure, lorsque les matches ne sont plus livrés, les paiements sont suspendus. Là, on est en plein cas de force majeure”, avait dit la direction de la chaîne cryptée, ajoutant qu'”on applique strictement le contrat et on ne voit pas pourquoi on ferait autrement : Canal+ n'est pas une banque.

Partager sur :

Abonnez-vous gratuitement à la quotidienne

Recevez tous les matins l'actualité de la TV numérique directement à votre adresse e-mail.
Cliquez-ici pour vous abonner gratuitement.

‹  Actu précédente
 
Actu suivante  ›
Marchés publics
Avis de concession de service public
Centre hospitalier de Douai
Concession de services publics : Fourniture et exploitation de services multimédias dédiés aux patients du Centre hospitalier de Douai et aux résidents de l'EHPAD Marceline Desbordes Valmore.
» Voir l'avis de concession de service public