Télévision par satellite, TNT, ADSL, Câble, fibre, OTT
Antennistes
Icon Facebook Icon Twitter Icon Rss
Bouton Newsletter TS
Par Amine ALLAM, le

Audiovisuel marocain : la Radio, première victime du coronavirus COVID-19

C'était prévisible, c'est désormais officiel, au Maroc les dernières statistiques concernant le marché publicitaire publiés quelques jours après le début du mois sacré de Ramadan révèlent une chute vertigineuse des recettes publicitaires pour l'audiovisuel marocain.

Le mois de Ramadan qui représente habituellement dans les pays musulmans le pic d'investissements publicitaires, sauf que cette année qui coïncide avec la crise sanitaire inédite provoquée par la pandémie du Covid-19, des baisses inhabituelles sont enregistrés.

Les dernières statistiques livrées par le Data provider Imperium, quelques jours après le début du mois sacré s'inscrivent dans une tendance baissière générale. En effet, les investissements publicitaires durant les 7 premiers jours de ce mois s'élèvent, en brut, à moins de 166,5 millions de DHS (16 millions euros) soit -36% par rapport à la même période de 2019.

Aucun média n'échappe à cette tendance, «La radio est le média le plus touché avec -50% comparé à la même période en 2019, le digital enregistre une baisse de -45%, la télévision de -35%, la presse est à -33% et l'affichage, qui est le média le moins touché, connaît une baisse de -25% », indiquent les statistiques de Imperium. Le cinéma quant à lui est toujours en arrêt d'activité en raison de la crise du coronavirus.

Par ailleurs, et bien que le classement des médias en termes de budget investi reste inchangé, la répartition budgétaire sur les différents médias représente quelques changements de tendances par rapport à la même période de 2019. En effet, « la télévision est toujours le média le plus plébiscité à hauteur de 64% (soit -2 points par rapport à 2019), suivi de l'affichage avec 16% de parts de marché (soit +2 points), la radio qui perd 3 points avec une PDM de 12,5%, la presse à hauteur de 5% stagne, et le digital qui connaît une légère baisse de 0,4 point, comptabilise 2,5% de PDM », note le communiqué.

Autre élément soulevé est celui de la présence des annonceurs sur cette période qui s'est également réduite. « 575 annonceurs ont répondu présents ce Ramadan contre 799 en 2019, soit une baisse de -28% représentant 224 annonceurs. Les absents ont été de 97 en radio, 81 en presse, 76 en affichage, 27 télévision et 23 en digital », rapporte l'expert de traitement de données.

A noter qu'en comparaison à 2018, le nombre d'annonceurs connaît également une baisse importante à hauteur de -32%. Cette baisse touche tous les médias et plus particulièrement la radio (-55%) et la presse (-53%). Pour rappel et contextualisation, ces dates en 2018 correspondent également à une période inhabituelle pour le marché marocain, caractérisée par une phase de boycott de plusieurs produits et marques.

Partager sur :

Abonnez-vous gratuitement à la quotidienne

Recevez tous les matins l'actualité de la TV numérique directement à votre adresse e-mail.
Cliquez-ici pour vous abonner gratuitement.

‹  Actu précédente
 
Actu suivante  ›
Marchés publics
Avis de concession de service public
Centre hospitalier de Douai
Concession de services publics : Fourniture et exploitation de services multimédias dédiés aux patients du Centre hospitalier de Douai et aux résidents de l'EHPAD Marceline Desbordes Valmore.
» Voir l'avis de concession de service public