Télévision par satellite, TNT, ADSL, Câble, fibre, OTT
Icon Facebook Icon Twitter Icon LinkedIn
Bouton Newsletter TS
Par Carlos PIRES, le

La télévision française manque encore de diversité selon une étude

Qu'en est-il de la diversité de la société française dans les médias audiovisuels ?

Le CSA vient de rendre publics les résultats de son baromètre pour l'année 2019 qui met en avant plusieurs points importants, notamment une diminution de la part des personnes perçues comme « non-blanches » à la télévision (15 % en 2019, contre 17% en 2018). Quelques évolutions positives ont néanmoins été recensées s'agissant des rôles tenus :

  • 21 % de personnes perçues comme « non-blanches » dans des rôles « positifs » soit une augmentation de 3 points par rapport à 2018
  • 8 % de « héros » sont des personnes perçues comme « non-blanches », soit presque autant que pour les personnes perçues comme « blanches » (19 %)
  • seulement 16 % de personnes perçues comme « non-blanches » dans des activités illégales ou marginales (contre 43 % en 2018).
  • une proportion égale d'héroïnes et de héros et plus de femmes dans des rôles positifs que négatifs
  • la représentation des habitants des banlieues est moins stéréotypée et plus diverse à la télévision qu'en 2018.

Certaines catégories restent néanmoins sous-représentées à l'écran. On dénote notamment :

  • la quasi-absence de personnes handicapées, puisque seulement 0,7 % des individus indexés en 2019 sont en situation de handicap, proportion identique à 2018
  • 0,4 % seulement de personnes indexées résident dans les territoires d'Outre-mer (en excluant France Ô du champ de l'indexation) alors que, selon les données de l'INSEE, les départements et territoires d'Outre-mer représentent 3,26 % de la population française
  • les personnes les plus jeunes représentent seulement 11 % des personnes à la télévision alors qu'elles représentent, selon les données de l'INSEE, 24,6 % de la population (mais une représentation fidèle dans les fictions)
  • les personnes les plus âgées, de 65 ans et plus, ne sont présentes qu'à hauteur de 6 % sur les écrans alors que, selon les données de l'INSEE, elles représentent près de 21 % de la population (mais une représentation fidèle dans les programmes d'information). Un décalage persistant de la représentation des catégories socioprofessionnelles (CSP) avec la réalité : • les catégories socioprofessionnelles supérieures (CSP+) sont toujours surreprésentées (73 %) au détriment des catégories socioprofessionnelles inférieures (CSP-), représentées à hauteur de 12 %, et des inactifs (15 %), alors que, selon les chiffres de l'INSEE, les CSP+ et CSP- représentent, respectivement, 28 % et 27 % de la population et les inactifs 45 %
  • seulement 0,8 % des personnes indexées sont perçues comme étant en situation de précarité
Partager sur :

Abonnez-vous gratuitement à la quotidienne

Recevez tous les matins l'actualité de la TV numérique directement à votre adresse e-mail.
Cliquez-ici pour vous abonner gratuitement.

‹  Actu précédente
 
Actu suivante  ›
Marchés publics
Avis de concession de service public
Centre hospitalier de Douai
Concession de services publics : Fourniture et exploitation de services multimédias dédiés aux patients du Centre hospitalier de Douai et aux résidents de l'EHPAD Marceline Desbordes Valmore.
» Voir l'avis de concession de service public
 
Publicité