Télévision par satellite, TNT, ADSL, Câble, fibre, OTT
Antennistes
Icon Facebook Icon Twitter Icon Rss
Bouton Newsletter TS

Les salariés de la chaîne thématique Régions, appelée à disparaître le 2 février, sont inquiets d'un projet de filialisation qui devrait être examiné le 23 janvier lors d'un conseil d'administration de France 3, a-t-on appris mercredi de source syndicale. Selon ce projet, les 14 salariés de la chaîne, qui relevaient de France Télévisions, et 15 à 16 employés de France 3 qui travaillent au siège de la chaîne Régions à Ecully, dans la banlieue de Lyon, seraient maintenus sur les lieux et regroupés dans une unité qui serait une filiale de France 3. Les syndicats SNJ et CGT se déclarent hostiles à cette solution qui ne répond pas, selon eux, "à un vrai projet industriel". Dans une note au personnel de l'Unité Régions, Rémy Pflimlin, président de la chaîne Régions et directeur-général de France 3, avait déclaré en novembre 2002 que "les réalités économiques et l'attitude (du) principal diffuseur mettaient (...) en péril l'existence même de Régions", tout en se déclarant déterminé à ce que France 3 "continue à utiliser (les) capacités" du personnel de Régions. Régions a été créée il y a quatre ans. TPS, le principal diffuseur de la chaîne, avait manifesté son intention de ne pas renouveler le contrat de diffusion à échéance, en mai 2003. Régions était détenue à hauteur de 50% par France Télévisions, de 40% par Wanadoo, qui s'est désengagée il y a quelques semaines, et de 10% par Dexia. Sa part d'audience est de 0,2% de la population abonnée, selon une étude MediaCabSat de Médiamétrie.
Partager sur :

Abonnez-vous gratuitement à la quotidienne

Recevez tous les matins l'actualité de la TV numérique directement à votre adresse e-mail.
Cliquez-ici pour vous abonner gratuitement.

‹  Actu précédente
 
Actu suivante  ›
Marchés publics
Avis de concession de service public
CHU Lyon
Concession de services publics : prestations de communication multimedia pour les patients : télévision connectée, accès internet, téléphonie et services associes.
» Voir l'avis de concession de service public