Télévision par satellite, TNT, ADSL, Câble, fibre, OTT
Icon Facebook Icon Twitter Icon LinkedIn
Bouton Newsletter TS
Par Carlos PIRES, le

TV payante et Internet : les opérateurs portugais épinglés par leur tutelle

Services plus chers et de qualité inférieure ! Telle est, en résumé, l'accusation de l'autorité portugaise des communications (Anacom) envers les trois principaux fournisseurs de télécommunications au Portugal - Meo, Nos e Vodafone.

L'organisme indique qu'entre octobre et novembre 2020, ces FAI ont augmenté les tarifs mensuels de leurs offres de base « triple play » de 3,3% (+1 euro). Suite à cette hausse de prix, qui apparaît au même moment et dans la même proportion, et qui est bien supérieure au taux d'inflation, la redevance mensuelle la plus basse de ses offres triple play s'élève à environ 31 euros.

Parallèlement à la hausse des prix, selon Anacom, la qualité de ce type d'offres a également diminué chez les trois opérateurs, la vitesse de téléchargement annoncée passant de 100 Mbps à 30 Mbps, imposant également des limites de trafic de données mensuelles fixes (500 Go et 600 Go, respectivement), ce qui n'existait pas sur les marchés des communications au Portugal depuis le début des offres haut débit.

Anacom souligne, en sus, que les prix de ces offres se comparaient déjà défavorablement à la moyenne internationale. Selon des études de comparaisons de prix internationales promues par la Commission européenne, en octobre 2018, les prix du forfait Internet + fixe + télévision étaient supérieurs à la moyenne de l'UE28 entre 2% et 12,7%. La seule exception concerne les offres de 1 Go/s, dont les prix sont inférieurs à la moyenne de l'UE28 (-22,3%), mais qui ne sont souscrites que par 1,6% des clients.

Cette hausse des prix et la dégradation de la qualité des offres interviennent à un moment où les utilisateurs sont particulièrement et de plus en plus dépendants de l'offre de connectivité à des fins professionnelles et éducatives, entre autres, en raison de la deuxième vague de la pandémie COVID19, au retour du télétravail obligatoire et il y a une obligation de confinement partiel.

Partager sur :

Abonnez-vous gratuitement à la quotidienne

Recevez tous les matins l'actualité de la TV numérique directement à votre adresse e-mail.
Cliquez-ici pour vous abonner gratuitement.

‹  Actu précédente
 
Actu suivante  ›
Marchés publics
Avis de concession de service public
Centre hospitalier de Douai
Concession de services publics : Fourniture et exploitation de services multimédias dédiés aux patients du Centre hospitalier de Douai et aux résidents de l'EHPAD Marceline Desbordes Valmore.
» Voir l'avis de concession de service public
 
Publicité