Télévision par satellite, TNT, ADSL, Câble, fibre, OTT
Antennistes
Icon Facebook Icon Twitter Icon Rss
Bouton Newsletter TS

Le président français Jacques Chirac a déclaré mardi en Conseil des ministres que la "réorganisation" du secteur spatial européen était "absolument nécessaire" pour préserver "l'automomie" de l'Europe, notamment dans le domaine des lanceurs. La ministre de la Recherche, Claudie Haigneré, a présenté en Conseil une communication sur la politique spatiale de la France, qui entend "fiabiliser" le lanceur Ariane 5 - après l'échec du vol 517 - et "pérenniser la filière, sur des bases écomomiques acceptables par tous les acteurs". M. Chirac, dont les propos étaient rapportés par le porte-parole du gouvernement, Jean-François Copé, a déclaré que "la maîtrise de l'espace était un enjeu stratégique". Il a souligné que "la France y a beaucoup investi" et qu'elle "doit jouer un rôle moteur pour que l'Europe maintienne son autonomie d'accès à l'espace". "C'est pourquoi la réorganisation de notre secteur spatial est absolument nécessaire. Elle a été trop longtemps différée et cela nous a desservi", a estimé le président. Le programme spatial européen a été affecté par l'échec du premier tir de la version la plus puissante du lanceur Ariane - Ariane-5 ECA, modèle conçu pour emporter une charge utile de dix tonnes - en décembre. Une version moins puissante a toutefois été lancée avec succès le 9 avril. La France souhaite que la prochaine conférence de l'Agence spatiale européenne (ASE) "valide" en mai "le scénario de remise en vol de la version d'Ariane 5-10 tonnes", a indiqué Mme Haigneré lors du Conseil. "La filière des lanceurs est le premier objectif qu'on doit se fixer puisqu'il nous faut un lanceur fiable, compétitif pour être présent sur le marché des lancements institutionnels et le marché commercial", a-t-elle ajouté dans la cour de l'Elysée. Il faut aussi "porter au niveau de l'Union européenne" une politique spatiale européenne qui relève aujourd'hui de la coopération "intergouvernementale". "L'aspect financement par l'Union européenne fera partie des discussions", a-t-elle dit. Le gouvernement français souhaite réorganiser l'ensemble de la filière lanceurs en augmentant "les responsabilités confiées aux industriels", selon le compte-rendu. Il demande aussi une clarification du "partage des rôles" entre institutions - Agence spatiale européenne, Centre national d'études spatiales (CNES) - et industriels. "J'apporte tout mon soutien à l'action engagée par le ministre de l'espace", a déclaré M. Chirac.
Partager sur :

Abonnez-vous gratuitement à la quotidienne

Recevez tous les matins l'actualité de la TV numérique directement à votre adresse e-mail.
Cliquez-ici pour vous abonner gratuitement.

‹  Actu précédente
 
Actu suivante  ›
Marchés publics
Avis de concession de service public
Centre hospitalier de Douai
Concession de services publics : Fourniture et exploitation de services multimédias dédiés aux patients du Centre hospitalier de Douai et aux résidents de l'EHPAD Marceline Desbordes Valmore.
» Voir l'avis de concession de service public