Télévision par satellite, TNT, ADSL, Câble, fibre, OTT
Antennistes
Icon Facebook Icon Twitter Icon Rss
Bouton Newsletter TS

Un tribunal chinois a rejeté l'appel d'un citoyen américain membre du Falungong condamné à trois ans de prison pour "sabotage" pour avoir tenté de pirater un réseau de télévision câblée, a-t-on appris lundi auprès de l'ambassade américaine à Pékin. Le tribunal de Yangzhou, dans la province du Jiangsu (est), a rejeté l'appel de Charles Lee le 9 mai, a précisé un porte-parole de la mission diplomatique. L'adepte de la secte avait été interpellé le 22 janvier, accusé d'avoir saboté un réseau de télévision par câble, et condamné le 21 mars à trois ans de prison, au terme d'un procès auquel avait assisté un diplomate américain. M. Lee, également connu sous son nom chinois Li Xiangqun, fait partie de plusieurs membres du Falungong arrêtés pour avoir tenté de diffuser directement des messages télévisés de la secte d'inspiration bouddhiste, interdite en Chine depuis 1999 et qui y fait l'objet d'une intense répression. L'ambassade américaine a estimé que sa condamnation ne semblait pas découler de son appartenance à la secte. "Nous relevons que M. Lee a reconnu avoir eu l'intention de diffuser sans autorisation des programmes sur des systèmes télévisuels chinois et qu'il a été condamné à la peine minimale pour cette activité", a souligné le porte-parole de l'ambassade. Le Falungong a réussi l'année dernière à pirater plusieurs réseaux câblés de télévision en Chine pour diffuser à la place des programmes habituels ses propres enregistrements vidéos. Huit membres de la secte ont été condamnés l'an dernier à des peines allant jusqu'à 13 ans de prison pour avoir piraté pendant une trentaine de minutes un réseau câblé dans la région de Hefei (est).
Partager sur :

Abonnez-vous gratuitement à la quotidienne

Recevez tous les matins l'actualité de la TV numérique directement à votre adresse e-mail.
Cliquez-ici pour vous abonner gratuitement.

‹  Actu précédente
 
Actu suivante  ›
Marchés publics
Avis de concession de service public
Centre hospitalier de Douai
Concession de services publics : Fourniture et exploitation de services multimédias dédiés aux patients du Centre hospitalier de Douai et aux résidents de l'EHPAD Marceline Desbordes Valmore.
» Voir l'avis de concession de service public