Télévision par satellite, TNT, ADSL, Câble, fibre, OTT
Antennistes
Icon Facebook Icon Twitter Icon Rss
Bouton Newsletter TS

La BBC, accusée par le chef de la communication de Tony Blair d'avoir menti à propos d'un dossier du gouvernement sur l'Irak, "n'a pas à s'excuser pour ce qu'elle n'a pas dit", a affirmé son directeur de l'information Richard Sambrook. Lors d'une déposition devant la commission des Affaires étrangères des Communes, Alastair Campbell avait exigé des excuses de la BBC-radio, qui l'avait accusé d'avoir gonflé un dossier sur l'arsenal irakien publié en septembre 2002. Selon M. Campbell, la BBC a en fait accusé le gouvernement d'avoir menti aux Britanniques pour pouvoir partir en guerre contre l'Irak aux côtés des Etats-Unis. "Nous n'allons pas nous excuser pour une chose que nous n'avons pas dite, c'est aussi simple que cela", s'est insurgé M. Sambrook. La BBC avait accusé Downing Street d'avoir affirmé, dans son dossier, que le régime de Saddam Hussein pouvait déployer des armes de destruction massive en 45 minutes, alors que les services de renseignement jugeaient cette information peu crédible.
Partager sur :

Abonnez-vous gratuitement à la quotidienne

Recevez tous les matins l'actualité de la TV numérique directement à votre adresse e-mail.
Cliquez-ici pour vous abonner gratuitement.

‹  Actu précédente
 
Actu suivante  ›
Marchés publics
Avis de concession de service public
Centre hospitalier de Douai
Concession de services publics : Fourniture et exploitation de services multimédias dédiés aux patients du Centre hospitalier de Douai et aux résidents de l'EHPAD Marceline Desbordes Valmore.
» Voir l'avis de concession de service public