Télévision par satellite, TNT, ADSL, Câble, fibre, OTT
Antennistes
Icon Facebook Icon Twitter Icon Rss
Bouton Newsletter TS

Le Conseil de gouvernement transitoire irakien ne fermera les bureaux d'aucune télévision satellitaire arabe, a assuré vendredi son président Ibrahim al-Jaafari. "La question de la fermeture (des bureaux) de n'importe quelle télévision satellitaire n'a pas été soulevée au Conseil de gouvernement", a affirmé M. Jaafari dans une interview à la télévision Al-Arabiya, basée à Dubaï. "Nous n'avons pas de problème pour entendre tous les points de vue, même si nous ne sommes pas d'accord avec eux", a-t-il poursuivi, s'exprimant sur cette télévision qui avait diffusé mardi un enregistrement montrant des hommes armés et encagoulés menaçant de tuer les membres du Conseil de gouvernement transitoire irakien et ceux qui coopèrent avec eux. "Si cela est nécessaire, (les différends avec les télévisions satellitaires) pourraient être réglés par des moyens judiciaires", a ajouté M. Jaafari. Dans l'enregistrement diffusé mardi, Al-Arabiya montrait un groupe d'hommes scandant "Mort aux espions et aux traîtres (...) Nous les tuerons avant de tuer les Américains". Le groupe s'est présenté comme étant composé de membres du "Mouvement du Jihad islamique", de "l'Organisation de la jeunesse musulmane" et de "l'Organisation de libération de l'Irak". Les Etats-Unis ont dénoncé mercredi avec vigueur et qualifié d'"irresponsable" la décision d'Al-Arabiya de diffuser l'enregistrement et le département d'Etat a déclaré entreprendre des démarches diplomatiques pour que la chaîne ne diffuse pas à nouveau des messages de ce genre. "Nous devons nous interroger sur les raisons pour lesquelles un organisme qui prétend être un service d'information légitime peut effectivement servir de canal à des terroristes pour communiquer leurs plans, tactiques et incitations au meurtre et tenter de contrarier les aspirations pacifiques du peuple irakien", a déclaré le porte-parole adjoint du ministère américain des Affaires étrangères, Philip Reeker. Le Conseil de gouvernement transitoire, composé de 25 membres de diverses tendances politiques, a été mis en place le 13 juillet sous la houlette de la coalition américano-britannique qui occupe l'Irak.
Partager sur :

Abonnez-vous gratuitement à la quotidienne

Recevez tous les matins l'actualité de la TV numérique directement à votre adresse e-mail.
Cliquez-ici pour vous abonner gratuitement.

‹  Actu précédente
 
Actu suivante  ›
Marchés publics
Avis de concession de service public
Centre hospitalier de Douai
Concession de services publics : Fourniture et exploitation de services multimédias dédiés aux patients du Centre hospitalier de Douai et aux résidents de l'EHPAD Marceline Desbordes Valmore.
» Voir l'avis de concession de service public