Télévision par satellite, TNT, ADSL, Câble, fibre, OTT
Antennistes
Icon Facebook Icon Twitter Icon Rss
Bouton Newsletter TS

"Traiter du débat public dans sa dimension européenne": Christine Ockrent poursuit cette mission d'information avec "France Europe Express", qui fait sa rentrée ce soir à 23H00 sur France 3 avec Jean-François Mattei, ministre de la Santé, sur la réforme de la sécurité sociale. "Seule émission politique hebdomadaire du paysage audiovisuel hertzien", selon Christine Ockrent, "France Europe Express" est associée pour la 4e saison consécutive à France Info, radio d'information en continu. "Depuis ce partenariat avec France Info, on démultiplie l'impact de l'émission et il y a des questions venant des auditeurs de France Info permettant d'élargir ou d'approfondir tel ou tel aspect du problème qu'on traite", précise-t-elle à l'AFP. Avant l'été, souligne-t-elle, il y a trois "échéances très importantes": "les élections régionales, les européennes au printemps prochain et le problème de l'adoption soit par référendum soit par convention du projet de constitution européenne." "Nous nous efforçons de faire vivre le débat citoyen aussi bien en France qu'en Europe. Je suis partie du principe qu'il n'y a plus de problèmes nationaux. Chaque problématique que nous vivons en France, nous en retrouvons le parallèle chez nos partenaires de l'Union européenne. Dans certains cas, il y a des politiques communes élaborées à Bruxelles. Sur tous ces sujets il y a une absence totale de pédagogie de nos concitoyens, dont les politiques font semblant de s'émouvoir à chaque élection européenne pour ensuite oublier", ajoute Christine Ockrent. "Ce que je vérifie aussi chaque dimanche c'est qu'il y a un interêt pour une émission qui ne fait pas de concessions à la mode, ni à la dérision qui envahit le débat citoyen ni à l'infotainment", poursuit-elle. Selon elle, "le drame de la télévision, c'est de céder au simplisme et à l'émotion". Malgré l'horaire qui "paraissait ingrat au départ" (23h00), elle se félicite que "ce créneau du dimanche soir soit devenu un un véritable rendez vous pour les gens qui s'interessent à la politique, une charnière entre l'actualité politique de la semaine écoulée et la semaine qui s'annonce". des "interrogations citoyennes" L'émission, qui se veut pédagogique, comprend des interviews et débats, des "interrogations citoyennes" de personnes directement concernées par le dossier traité, un face à face avec un contradicteur (Jean-François Mattei sera confronté au député PS de Paris Jean-Marie Le Guen) et une interactivité par internet. Pour le dossier de la sécurité sociale, "France Europe Express" comparera avec l'Allemagne du gouvernement Schroeder. En 2003, l'émission de France 3 a réuni en moyenne 1,2 million de téléspectateurs (13,5% de parts d'audience), selon des chiffres Médiamétrie cités par la chaîne. L'émission avec Luc Ferry sur le malaise des enseignants (1er juin 2003) avait réuni 1,8 million de téléspectateurs et 21% de PDA.
Partager sur :

Abonnez-vous gratuitement à la quotidienne

Recevez tous les matins l'actualité de la TV numérique directement à votre adresse e-mail.
Cliquez-ici pour vous abonner gratuitement.

‹  Actu précédente
 
Actu suivante  ›
Marchés publics
Avis de concession de service public
Centre hospitalier de Douai
Concession de services publics : Fourniture et exploitation de services multimédias dédiés aux patients du Centre hospitalier de Douai et aux résidents de l'EHPAD Marceline Desbordes Valmore.
» Voir l'avis de concession de service public