Télévision par satellite, TNT, ADSL, Câble, fibre, OTT
Antennistes
Icon Facebook Icon Twitter Icon Rss
Bouton Newsletter TS

Des intermittents du spectacle ont interrompu brièvement lundi soir le journal télévisé de France 2 présenté par David Pujadas et ont lu un communiqué pour protester contre la réforme de leur régime d'assurance chômage, moins d'un mois après une intervention sur le plateau de l'émission Star Academy de TF1. Les intermittents sont parvenus sur le plateau de télévision de France 2 en brandissant des panneaux derrière le présentateur qui a décidé de céder son siège à une de leur porte-parole le temps d'une déclaration en direct. "Nous voulons une véritable réforme négociée avec l'ensemble des concernés. Nous voulons que nos propositions soient prises en compte. Nous voulons une émission de débat contradictoire à une heure de grande écoute sur ces questions", a déclaré la porte-parole. La porte-parole a conclu en appelant les intermittents à manifester jeudi devant le siège de l'Unedic à Paris, où une réunion est prévue ce jour-là entre organismes patronaux et syndicats pour entériner le protocole d'accord réformant le régime spécifique d'indemnisation du chômage des intermittents du spectacle. Ce protocole sera ensuite soumis pour signature définitive au ministre des Affaires sociales, du Travail et de la Solidarité. M. Aillagon a dénoncé dans un communiqué "la perturbation du journal de France 2 par un groupe de manifestants se présentant comme des intermittents du spectacle". "Cette prise en otage du journal télévisé contredit gravement le principe de la liberté de l'information reposant sur l'exclusive responsabilité des rédactions", a ajouté M. Aillagon. Le ministre a indiqué avoir convoqué mardi "le directeur général de la chaîne et le directeur de la rédaction pour prendre connaissance de leurs explications". Les intermittents qui avaient envahi le plateau de France 2 ont applaudi vivement la déclaration de leur porte-parole et ont ensuite quitté les lieux, laissant le journal télévisé se poursuivre sans autre incident. "Nous nous excusons pour cette intrusion, nous avons choisi de donner la parole aux représentants des intermittents", a expliqué David Pujadas aux téléspectateurs. Une centaine d'intermittents avaient fait irruption le 18 octobre sur le plateau de tournage de l'émission de divertissement Star Academy, à la Plaine Saint-Denis (Seine-Saint-Denis), obligeant TF1 à suspendre pendant deux heures la diffusion de son émission vedette. "Par l'action de ce (lundi) soir au journal télévisé de France 2, nous voulons rouvrir le débat public sur les droits collectifs des travailleurs à l'emploi discontinu que nous sommes", a affirmé peu de temps après l'intervention la Coordination des intermittents et précaires d'Ile-de-France, dans un fax envoyé à l'AFP. Les intermittents affirment dans ce texte que "le Medef et la CFDT (...) veulent négocier à la va-vite un +nouvel+ accord débarrassé d'illégalités flagrantes, et appliquer leur +réforme+ dès janvier 2004". Le Conseil d'Etat doit rendre le 17 décembre un avis sur une demande de la CGT qui souhaite la suspension de l'application du dispositif d'assurance chômage des intermittents du spectacle résultant des accords du 26 juin 2003. La CGT fait valoir que des modifications relevant du "faux et de l'usage de faux" avaient été effectuées sur les documents initiaux, entre la signature du protocole d'accord le 26 juin dernier et l'avenant du 8 juillet.
Partager sur :

Abonnez-vous gratuitement à la quotidienne

Recevez tous les matins l'actualité de la TV numérique directement à votre adresse e-mail.
Cliquez-ici pour vous abonner gratuitement.

‹  Actu précédente
 
Actu suivante  ›
Produits relatifs
90,90 €
71,90 €
75,50 €
99,00 €
73,30 €
29,00 €
  
Marchés publics
Avis de concession de service public
CHU Lyon
Concession de services publics : prestations de communication multimedia pour les patients : télévision connectée, accès internet, téléphonie et services associes.
» Voir l'avis de concession de service public