Télévision par satellite, TNT, ADSL, Câble, fibre, OTT
Antennistes
Icon Facebook Icon Twitter Icon Rss
Bouton Newsletter TS

Plusieurs annonceurs ont décidé d'annuler leurs espaces de publicité à l'appel d'une association de parents pour tuer "Bistouri", la dernière émission de télé-réalité programmée sur une des chaînes du chef du gouvernement italien Silvio Berlusconi. Le sang de Maria Rita Munizzi a tourné mardi soir à la vision sur Italia 1 d'une intervention de chirurgie plastique filmée en gros plan et en direct depuis une salle d'opération à l'heure de plus grande écoute. Mme Munizzi est présidente du Moige, une association de parents d'enfants à l'origine d'un appel aux annonceurs à boycotter l'émission. L'appel a été suivi par les groupes Nestlé, Ferrero et Elah-Dufour-Novi (chocolatier) pour leurs nombreux produits, a-t-elle annoncé mercredi. "Notre campagne continuera jusqu'à l'arrêt de ce programme", a-t-elle ajouté. "Hier soir, avec l'implantation, en direct, d'une prothèse mammaire, entre coups de scalpel et jets de sang, nous avons touché le fond du mauvais goût", a-t-elle accusé. "Bistouri" est animée par l'un des plus célèbres travestis italiens et par Irène Pivetti, ancienne présidente de la Chambre des députés élue sous les couleurs de la Ligue du nord à l'époque du premier gouvernement de Silvio Berlusconi. Hasard de la programmation, la première de l'émission sur Italia 1 a été diffusée quelques jours après l'aveu par Silvio Berlusconi d'une intervention de chirurgie esthétique autour des yeux pour plaire à son épouse.
Partager sur :

Abonnez-vous gratuitement à la quotidienne

Recevez tous les matins l'actualité de la TV numérique directement à votre adresse e-mail.
Cliquez-ici pour vous abonner gratuitement.

‹  Actu précédente
 
Actu suivante  ›
Produits relatifs
80,94 €
72,99 €
29,00 €
48,50 €
92,10 €
79,51 €
  
Marchés publics
Avis de concession de service public
CHU Lyon
Concession de services publics : prestations de communication multimedia pour les patients : télévision connectée, accès internet, téléphonie et services associes.
» Voir l'avis de concession de service public