Télévision par satellite, TNT, ADSL, Câble, fibre, OTT
Antennistes
Icon Facebook Icon Twitter Icon Rss
Bouton Newsletter TS

Le conseil de surveillance d'Arte et et le conseil d'administration de France Télévisions, réunis respectivement lundi et jeudi, doivent examiner les offres de reprise de la chaîne thématique Histoire. "C'est cette semaine que les présidents de France Télévisions, d'Arte France et de l'INA vont se concerter pour envisager quelle suite donner aux offres reçues par d'éventuels nouveaux actionnaires qui rentreraient dans Histoire", a annoncé à l'AFP Christian Vion, directeur général adjoint chargé de la gestion et la coordination d'Arte France. M. Vion a évoqué trois offres de reprise, sans pouvoir les détailler en raison de clauses de confidentialité. Selon un communiqué du collectif des salariés d'Histoire, les sociétés AB Groupe et National Geographic ont déposé des offres de reprise. Le capital d'Histoire est actuellement contrôlé à 52,5% par une holding public. France Télévisions détient ainsi 22,5% d'Histoire, Arte France en possède 22,5% et l'Institut national de l'audiovisuel (INA) 7,5%. A propos des critères pris en compte par le secteur public, il a précisé : "Il y a le critère financier, il y a le critère social, qui sont les deux critères vraiment importants, mais il y a aussi l'ambition éditoriale pour la future chaîne". Interrogé sur le calendrier de la cession d'Histoire, il a estimé que "un délai d'un mois (...) peut être envisagé". Les salariés de la chaîne ont exprimé leur inquiètude sur leur avenir. "Face au désengagement prévisible de ses actionnaires publics, le collectif des salariés d'Histoire a demandé aux présidents de France Télévisions et d'Arte France, Messieurs Marc Tessier et Jérôme Clément, le reclassement des douze salariés au sein de leurs entreprises respectives", déclarent-ils dans leur communiqué, ajoutant que leurs "demandes d'information sur le détail des deux offres sont restées sans réponse". Contacté par l'AFP, AB Groupe s'est refusé à tout commentaire, tandis que National Geographic Channel n'était pas joignable lundi en milieu de journée. Fin janvier, l'ancien ministre de la Culture et de la Communication Jean-Jacques Aillagon avait retenu, au détriment d'Histoire, la chaîne Festival dans la série des chaînes gratuites qui bénéficieront du canal préempté pour le service public pour la télévision numérique terrestre (TNT).
Partager sur :

Abonnez-vous gratuitement à la quotidienne

Recevez tous les matins l'actualité de la TV numérique directement à votre adresse e-mail.
Cliquez-ici pour vous abonner gratuitement.

‹  Actu précédente
 
Actu suivante  ›
Marchés publics
Avis de concession de service public
Centre hospitalier de Douai
Concession de services publics : Fourniture et exploitation de services multimédias dédiés aux patients du Centre hospitalier de Douai et aux résidents de l'EHPAD Marceline Desbordes Valmore.
» Voir l'avis de concession de service public