Télévision par satellite, TNT, ADSL, Câble, fibre, OTT
Icon Facebook Icon Twitter Icon LinkedIn
Bouton Newsletter TS

La société civile des Auteurs-réalisateurs-producteurs (L'ARP) s'est inquiétée lundi des conséquences d'un rapprochement entre TPS et Canal+ et a demandé une réflexion des pouvoirs publics sur le financement du cinéma. L'ARP indique, dans un communiqué, qu'elle "a pris connaissance de l'existence de pourparlers entre les groupes Vivendi Universal, TF1 et M6 afin d'examiner les conditions d'un rapprochement entre TPS et le Groupe Canal +" et estime que "une telle opération, qui procède exclusivement d'une logique industrielle, risque de réduire fortement le pluralisme et de conforter l'intégration horizontale et verticale du Groupe Canal + sur le marché de la télévision payante". Canal+ est le principal bailleur de fonds du cinéma français. Selon l'ARP, une telle fusion "constitue le point de départ d'une modification substantielle de notre paysage audiovisuel, alliant risques de concentration et risques de dérégulation (arrivée des opérateurs de télécommunications, délocalisation de la diffusion de certaines chaînes de télévision)". L'organisation considère "nécessaire, avec les pouvoirs publics, de mener une réflexion rapide et approfondie afin de conforter les obligations du ou des opérateurs de télévisions payantes et de renforcer les conditions du maintien et du développement de la production cinématographique indépendante".
Partager sur :

Abonnez-vous gratuitement à la quotidienne

Recevez tous les matins l'actualité de la TV numérique directement à votre adresse e-mail.
Cliquez-ici pour vous abonner gratuitement.

‹  Actu précédente
 
Actu suivante  ›
Marchés publics
Avis de concession de service public
Centre hospitalier de Douai
Concession de services publics : Fourniture et exploitation de services multimédias dédiés aux patients du Centre hospitalier de Douai et aux résidents de l'EHPAD Marceline Desbordes Valmore.
» Voir l'avis de concession de service public
 
Publicité