Télévision par satellite, TNT, ADSL, Câble, fibre, OTT
Antennistes
Icon Facebook Icon Twitter Icon Rss
Bouton Newsletter TS

C'est aujourd'hui l'anniversaire du décès d'Yves Mourousi qui,en 1966, devient journaliste à l'ORTF, rédacteur puis rédacteur en chef d'Inter actualités magazine (tranche d'information de la mi-journée) à France Inter. En mai 1968 : il réalise sa première interview télévisée en interrogeant le ministre de l'Éducation nationale, Alain Peyrefitte. De 1975 à 1988 : présentateur et rédacteur en chef du journal de 13 heures à TF1 avec à ses côtés successivement Claude Pierrard, Michel Denisot, Jean-Pierre Pernaut et à partir de 1981 Marie-Laure Augry. Il apporte un changement radical aux journaux télévisés, en étant le premier à faire sortir le journal de son studio, avec un minimum d'un direct en extérieur par semaine. Il est également le premier à faire une interview de Leonid Brejnev en direct depuis la place Rouge à Moscou (du temps de l'URSS), la Pologne en 1977, la place Tian'anmen à Pékin en 1979. C'est ainsi que des quatre coins du monde il lance son célèbre « Bonjour » (peu conforme aux usages de l'époque).

Il présente certains de ces journaux dans des lieux insolites, comme un bloc opératoire, d'où les télespectateurs peuvent suivre en direct l'opération d'un malade à coeur ouvert, ou bien d'une centrale nucléaire, d'un sous-marin en plongée, d'un porte-avions de la marine française, à bord du Concorde. À cette époque le journal télévisé de TF1 durait une heure, avec une première partie consacrée à l'actualité et une deuxième partie plus tournée vers la culture. On se souvient aussi de ses clins d'oeil à l'actualité, arborant tantôt le casque de chantier Bouygues le jour de la privatisation de la chaîne, une façon de dire « je suis et je reste indépendant », tantôt l'imperméable et les lunettes noires du Président polonais, le général Jaruzelski, venu en visite en France au grand dam du Premier ministre de l'époque, Laurent Fabius.
Puis de 1987 à 1989 : directeur des opérations spéciales de TF1, de 1989 à 1991 : conseiller d'Hervé Bourges, directeur général de RMC, et animateur de La Politique autrement (interview politique quotidien). En 1990 : il anime un interview dans l'émission Télé-Zèbre de Thierry Ardisson sur Antenne 2. De 1991 à 1994 : directeur des programmes et des opérations extérieures de RMC.En 1995 : l'INSEP (Institut national des sports et de l'éducation physique) lui confie la charge d'organiser le cinquantenaire de cette institution. De 1996 à 1998 : responsable de la mission de la Mairie de Paris chargée d'organiser les festivités de l'an 2000, tâche qu'il ne pourra mener à son terme, décédant des suites d'une crise cardiaque le 7 avril 1998. Il épouse en 1985 Véronique d'Alançon (1961-1992) à l'église Saint-Paul de Nîmes, à deux pas des Arènes. Ils ont une fille, Sophie, en 1986. La forte médiatisation de leur mariage leur vaut d'être moqués par Coluche et Thierry Le Luron lors d'un mariage parodique le 25 septembre 1985. Yves Mourousi est enterré au cimetière du Montparnasse, au côté de son épouse décédée brutalement près de six ans avant lui, en 1992.
Partager sur :

Abonnez-vous gratuitement à la quotidienne

Recevez tous les matins l'actualité de la TV numérique directement à votre adresse e-mail.
Cliquez-ici pour vous abonner gratuitement.

‹  Actu précédente
 
Actu suivante  ›
Produits relatifs
79,99 €
71,90 €
99,90 €
59,00 €
113,00 €
79,00 €
  
Marchés publics
Avis de concession de service public
CHR Metz Thionville
Concession de service public pour la gestion et l'exploitation du service de télévision, téléphone et multimédia aux patients pour le CHR de Metz-Thionville, le CH de Briey et le CH de Boulay.
» Voir l'avis de concession de service public