Télévision par satellite, TNT, ADSL, Câble, fibre, OTT
Antennistes
Histoire de la télévision

L'histoire de la TV de 1974 à 1982

1974
  • 8 juillet : Loi déléguant le monopole d'Etat à TDF (Télédiffusion de France), divisant l'ORTF en 6 organismes autonomes :
    • La Société Française de Production : SFP, (d'économie mixte à participation majoritaire de l'Etat)
    • 3 sociétés nationales de programme au capital entièrement détenu par l'Etat : TF1, Antenne 2, FR3 (chargée de coordonner les délégations régionales de l'ORTF devenues centres régionaux à autonomie renforcée)
    • Télédiffusion de France : TDF ( établissement public, industriel et commercial, chargé de la diffusion des programmes et de l'entretien des réseaux)
    • Institut national de l'audiovisuel : INA, (établissement public, industriel et commercial, assurant conservation et gestion des archives audiovisuelles ainsi que leur commercialisation, chargé de la recherche en matière de création audiovisuelle et devant conduire des actions de formation au métiers de l'audiovisuel
    • Tutelle du Premier Ministre et du ministre délégué.
    • Présidents des organismes et certains administrateurs nommés par l'Etat Haut Conseil de l'Audiovisuel maintenu
    • Fixation du plafond de 25% aux recettes de publicité de marque confirmé.
    • Création d'une Commission Redevance et d'une commission de la qualité élaboration de cahiers des charges précisant les missions des 6 organismes créés
    • Le démembrement de l'Office entraînera la multiplication des doubles emplois, l'amenuisement des moyens et la concurrence entre les chaînes se fera aux dépens de la qualité des programmes.
  • 15 octobre : Mise en service de l'emetteur de RMC à Roumoules (Alpes de Hautes Provences).
  • 19 décembre : Lancement du satellite "Symphonie 1".
  • 31 décembre : Dernier journal de l'ORTF.
1975
  • Kojak arrive sur Antenne 2.
  • Après la partition de l'ORTF, FR3 prend en charge les radios en région.
  • L'Ocara est confiée à FR3. FR3 Dom-Tom diffuse un programme radio de 6h à 24h.
  • 6 janvier : Création de RFI.
  • 26 août : Lancement du satellite " Symphonie 2".
  • Novembre : La Conférence internationale de Genève de l'UIT attribue à la France, pour Europe1 la fréquence GO : 182 kHz avec une puissance apparente rayonnée de 38 décibels dans l'axe de 222.
1976
  • 1er magnétoscopes à cassettes en France.
  • Les débats politique sur Europe1 avec "le Club de la Presse".
  • 1er janvier : émissions en couleurs sur TF1, passage en 625 lignes.
  • Début des tournages de la série "Drôles de dames".
1977
  • Naissance sur RTL de "Les Grosses Têtes".
  • 13 février : accord de Genève : la conférence administrative mondiale pour la radiodiffusion attribue à chaque pays une position orbitale géostationnaire et 5 canaux pour les programmes de télévision.
  • Mars : Radio verte lancé par Brice Lalonde.
  • 15 mai : expérimentation d'Antiope (d'Antiope Bourse).
  • 14 juillet : Lancement du satellite " OTS-1" échec du lancement.
  • 28 septembre : décrets réaffirmant le monopole de TDF (héritier de l'ORTF) pour la réalisation et la propriété des réseaux câblés qui doivent être exclusivement réservés à la distribution du service national de la radiotélévision diffusé par voie hertzienne ( et éventuellement à des programmes étrangers sur le site).
1978
  • 11 mai : Lancement du satellite "OTS-2" (préfigurant les premiers satellites Eutelsat).
  • 1er juillet : Création de Radio Adour Navarre.
  • 28 juillet : loi édictant que "toute personne qui viole le monopole sera punie d'un emprissonnement d'un mois à un an et d'une amende de 10.000F à 100.000F ou de l'une de ces 2 peines seulement.
  • 1er magnétoscope grand-public en France.
1979
  • Février : accord franco-allemand pour la construction des satellites de radiodiffusion directe TDF1 et TVSat.
  • Développement des radios libres : elles sont brouillées.
  • 18 mai : affrontements à Longwy autour de Radio Lorraine Coeur d'Acier (radio de la CGT) qui est brouillée et poursuivie pour infraction au monopole radio et TV.
  • 2 octobre : Sommet franco-allemand décide la construction de TDF1, TDF2 et TDF3. A la suite d'un rapport, la France s'engage dans les 2 filières techniques : faible et moyenne puissance (20 à 50W avec Télécom1) et forte puissance (230W pour TDF1).
1980
  • Radio France tente 3 expériences : Fréquence Nord (régionale), Radio Mayenne (départementale) et Melun (urbaine).
  • Norme MAC élaborée par les britanniques.
  • Décembre : Création de Radio Bleue, destinée aux plus de 50 ans.
1981
  • 1er janvier : sur TF1 séquence de 10 mn pouvant être vue en relief avec des lunettes spéciales.
  • 24 janvier : La série d'une famille texane arrive sur TF1 "Dallas".
  • La commission présidée par Pierre Moinot préconise la décentralisation, l'autonomie garantie par une Haute Autorité indépendante du pouvoir, lincitation à la création.
  • 9 novembre : loi établissant un régime transitoire et prévoyant une dérogation au monopole applicable à la Modulation de Fréquence, autorisant la création de radios locales privées par des ossociation loi 1901, allégeant les sanctions infligées (peines contraventionnelles) aux personnes qui diffuseraient sans autorisation. Il ne peut y avoir de publicité. Au-delà de 500W, TDF doit assurer les émissions. Un cahier des charges soumis à son contrôle doit être respecté. Sur 21 membres de la commission de répartition des fréquences, 16 sont choisis sur présentation d'un ministre.
  • Arrêt du brouillage des radios libres.
  • Création de RFM, La radio couleur par Patrick Meyer.
  • Pierre Bellanger et "Le Monde" créent Cité Future une radio musicale (disparaît en 1982).
  • Création de Radio Classique.
  • Création de "la Voix du Lezard" par Pierre Bellanger.
  • 1er Juillet : 1ère émission de NRJ à partir d'une chambre de bonne (rue du Télégraphe à Paris).
  • 29 juillet : Loi Fillioud consacrant le principe de la liberté de communication (article 1 "Les citoyens ont droit à une communication audiovisuelle libre et pluraliste"); le monopole de la programmation est aboli, les personnes privées peuvent accéder aux installations audiovisuelles, sous forme de services ou de programmes, mais l'article 7 soumet l'usage des fréquences radioélectriques sur le territoire national à autorisation de l'Etat [déclaration pour les services relevant de la technique interactive, autorisation préalable pour la diffusion de programmes (radios et télévisions locales), concession de service public pour les services de télévision hertzienne autres que locaux]. TDF conserve le monopole de la diffusion Institution de la Haute Autorité de la Communication Audiovisuelle composé de 9 membres de 65 ans au maximum ( 3 dont la présidente désignés par le Président de la République, 3 par le Président du Sénat, 3 par le Président de l'Assemblée Nationale), renouvelée par tiers tous les 3 ans (non renouvelable), chargée de veiller au respect des grands principes tels que le pluralisme et équilibre et de garantir l'indépendance du service public (nomme les présidents des sociétés de programmes et veille au respect de leurs cahiers des charges par les organismes du secteur public) accorde les autorisations d'exploitation des services locaux (radios, télévisions hertziennes et réseaux câblés) Mise en place d'une procédure pour l'attribution des fréquences aux radios locales privées (TDF intervenait pour l'établissement duplan de fréquences en étant juge et partie, puisqu'elle déterminait les règles et assurait la diffusion de certaines radios locales). Les décisions de la HACA ne seront guère respectées (radios émettant sans autorisation, ou sur une autre fréquence de celle attribuée, ou d'un lieu différent, ou dépassant la puissance autorisée.
  • Instauration d'une redevance sur les magnétoscope.
  • Exonération de la redevance, pour les personnes agées et sans ressources, sur les récepteurs de télévision.
  • Loi supprimant le monopole de programmation.
  • 29 juillet : loi donnant à la DGT (Direction Générale des Télécom) le monopole de la construction des réseaux câblés.
  • Septembre : la Société de Radiodiffusion et de télévision pour l'Outre-mer (RFO) est créée (société national de programme) par décret du 17-9.
  • Radio-France reçoit la mission de dévelloper en région des radios décentralisées pour assurer un service de proximité, et reprend les radios régionales de FR3 qui en avait la charge.
  • 3 novembre : Lancement du plan câble qui prévoit 1 400 000 foyers équipés pour 1986, puis 1 million par an : 50 milliards de F en 20 ans ; réseaux à structure en étoile en fibres optiques. Les PTT se chargent de la maîtrise de l'ouvrage, de l'exploitation technique et sont propriétaires des réseaux. Les collectivités locales créent des "Société Locales d' Exploitation Commerciale" (SLEC) regroupant des personnes privées ou publiques, notamment TDF, qui sera responsable de l'équipement et de l'exploitation des têtes de réseaux. Ces sociétés locales feront, pour les programmes, appel à des producteurs privés et publics (cahiers des charges à respecter).
1982
  • Constitution d'une société commerciale pour exploiter NRJ.
  • Création de Radio Nostalgie à Lyon.
  • Les progrès de l'électronique rendent moins évident l'avantage des satellites de forte puissance.
  • 1 janvier : RFI devient Société autonome de radiodiffusion vers l'étranger, filiale de Radio-France. Programmes propres sur les 12 stations régionales de FR3
  • Images et Son - Europe1 prend le contrôle d'Affichage Giraudy.
  • 20 janvier : 1ere convention des villes câblées "TéléCable 83".
  • 19 Février : Fin de service du satellite "Symphonie 1".
  • 30 mars : Images et Son- Europe1 devient Europe 1 Communication.
  • 16 juin : Lancement du satellite "ESC-1" renommé Eutelsat 1-F1.
  • 6 décembre : l'Etat concède à l'agence Havas la chaîne à péage Canal+, qui couvrira en 625 lignes la bande VHF de 819 lignes.
  • 19 décembre : Mission Câble créée pour informer, coordonner les négociations, expérimenter des services "à valeurs ajoutée", suivre les réalisations.
Partager sur :
Marchés publics
Avis de concession de service public
CHR Metz Thionville
Concession de service public pour la gestion et l'exploitation du service de télévision, téléphone et multimédia aux patients pour le CHR de Metz-Thionville, le CH de Briey et le CH de Boulay.
» Voir l'avis de concession de service public