Télévision par satellite, TNT, ADSL, Câble, fibre, OTT
Antennistes

Installer et régler une antenne parabolique motorisée

Les modes d'emploi joints aux matériels que vous achetez sont normalement suffisamment explicites pour mener à bien leur installation. Cependant des imprécisions existent : elles suggèrent des questions de votre part...

Notre bonne vieille télévision a considérablement évolué ces dernières années. La technologie a changé, on est passé de l’analogique au numérique, du tube cathodique à l’écran plat, d’une définition standard à la haute définition, de la prise péritel aux technologies informatiques de réseaux... Et puis, c’est au tour de la 3D de débarquer et dans la foulée les téléviseurs connectés à internet. Tout ceci en une petite décennie !

A l'apparition des bouquets numériques, les antennes motorisées n'étaient plus au goût du jour puisque le consommateur trouvait tout ce qu'il pouvait désirer sur un ou deux satellites. C'était sans compter sur le développement d'une grande quantité de programmes numériques en clair (FTA) disponibles sur quasiment tous les satellites. L'antenne motorisée classique, à vérin, a toujours souffert d'une réputation de difficulté pour son installation, ce qui est en partie inexact si l'on procède avec méthode : c'est pourquoi différents constructeurs ont proposé des moteurs simples à mettre en oeuvre et, de surcroît, pouvant être commandés par le câble coaxial d'antenne.

Nokia, le premier, a proposé le moteur SatScan, bientôt suivi par les moteurs DiSEqC 1.2, complété par l'USALS (Universal Satellites Automatic Location System). Que ce soit l'un ou l'autre, ces mécanismes assurent un suivi assez rigoureux de la courbe des satellites géostationnaires avec un double avantage : réglages faciles et pas d'autre câble à tirer que celui de l'alimentation du LNB via le moteur. C'est pourquoi nous nous intéresserons en priorité à ce type d'installation, permettant facilement l'emploi d'antennes jusqu'à un mètre de diamètre.

Élements de réglages

Lorsque vous déballez des cartons le matériel à installer, vous êtes en présence de deux pièces principales : l'antenne et le moteur. Au niveau du moteur, vous aurez trois réglages à effectuer : l'élévation moteur, le pré-positionnement angulaire du rotor et le positionnement du moteur sur son mât support. Pour l'antenne, vous n'aurez qu'un seul réglage : celui de l'élévation de l'antenne (attention aux montures qui ne permettent pas des réglages inférieurs à 30 degrés). La réussite de votre installation dépend des bonnes valeurs de ces paramètres : s'ils sont approximatifs, vous aurez peut-être à apporter des ajustements par rapport aux valeurs initiales, nous verrons comment.

Avant toute chose, nous insistons une fois de plus sur un préambule incontournable : le mât support de votre moteur doit être parfaitement vertical. Si cette condition n'est pas remplie, pour toute antenne motorisée, il sera absolument impossible de régler correctement votre antenne ; nous entendons par « parfaitement vertical», la vérification de la verticalité du mât selon deux verticales à angle droit de l'une par rapport à l'autre. Un fil à plomb ou un niveau de précision permet de s'acquitter facilement de cette vérification.

Positionnement initial du moteur

La première opération consiste, à partir du choix d'un satellite de référence, à positionner l'axe du moteur sur une position angulaire correspondante. Cette position peut être recherchée sur une échelle graduée qui correspond en fait à l'angle de visée du satellite par rapport à un satellite fictif placé au sud : nous le désignerons par « l'angle méridional de visée », compte tenu de cette référence (pour l'hémisphère sud, il devient « l'angle septentrional de visée », alors compté par rapport à un satellite fictif placé au nord). Le satellite fictif (qui dans certains cas peut être réel) correspond à un satellite qui aurait la même longitude que celle de votre lieu ; si la longitude de votre lieu est strictement identique à celle d'un des satellites géostationnaires, ce satellite devient réel !

Qu'il soit fictif ou réel, ce satellite occupe une position privilégiée sur l'arc des satellites vu depuis votre lieu d'installation : il est au sommet de cet arc et représente l'élévation maximale totale (par rapport à l'horizontal) de votre antenne. L'angle méridional de visée Vsm ne doit surtout pas être confondu avec l'azimut ou la longitude du satellite visé : il peut être calculé avec une bonne approximation en multipliant l'azimut Az avec le cosinus de l'élévation El, selon la relation Vsm = Az x cos(El) (relation non exacte mais approximée). Pour le déterminer, il vous faut connaître avec une bonne précision les coordonnées de votre site en latitude et en longitude. Vous pouvez obtenir ces coordonnées en utilisant notre outil pour trouver la latitude et la longitude de votre position.

Partager sur :
Marchés publics
Avis de concession de service public
Centre Hospitalier d'Avignon
Avis de concession de service public relative aux prestations de service de restauration rapide, d'un point presse, d'une boutique et de distributeurs automatiques de denrées alimentaires destinés aux patients du centre hospitalier d'Avignon.
» Voir l'avis de concession de service public