Télévision par satellite, TNT, ADSL, Câble, fibre, OTT
Antennistes
Icon Facebook Icon Twitter Icon Rss
Bouton Newsletter TS
Jeudi 27 Mars 2003 à 00:00

Télévision satellitaire irakienne

La télévision irakienne par satellite prend sa part dans la "bataille décisive" en usant de l'arme de l'image et de la parole pour saluer le président Saddam Hussein, son armée, le "grand peuple d'Irak" et donner la parole aux Arabes "honnêtes".

Mis à part les discours du chef de l'Etat irakien, qu'elle prend soin de diffuser en même temps que les chaînes hertziennes de Bagdad, il ne ne faut guère compter sur cette station pour avoir des informations à chaud. Car même les conférences de presse de responsables irakiens, relayées en temps réel par les grands réseaux arabes et internationaux, n'y trouvent place que des heures après qu'elles ont été données, montées et expurgées.

Reconnaissable parmi tant d'autres à ses jingles inspirés du répertoire si typique de la musique folklorique irakienne, cette station austère est à l'image du régime qui ne permet aucun écart. Voulue comme le porte-voix de l'Irak vers le monde extérieur, elle répercute la parole officielle dans un style des années 1970 avec ses décors aux couleurs pâles et les costumes rétro de ses présentateurs.

Ici les chants patriotiques se succèdent aux chants patriotiques, entrecoupés d'images de manifestations autour du président, dont celles récurrentes de Saddam Hussein, recevant les voeux d'écolières habillées de blanc lors de l'une des nombreuses fêtes de son anniversaire. Le maître de l'Irak y est omniprésent comme il l'est dans toutes les villes d'Irak à travers ses portraits géants. Il y apparaît habillé en Kurde, en bédouin, souvent en militaire, brandissant un fusil, et parfois en civil parmi son peuple.

Certaines de ces images remontent au temps, où durant la guerre contre l'Iran (1980-88), le chef de l'Etat prenait soin de se rendre à l'improviste chez le citoyen, ouvrant les frigidaires pour s'assurer que tout le monde mangeait à sa faim et devisant joyeusement avec les uns et les autres. Et récemment, cette télévision a encore montré le président irakien en pèlerinage à La Mecque, en Arabie saoudite, lui qui n'a pas quitté le pays depuis 1990 mais qui ne manque plus une occasion de manifester sa foi.

Habillé d'une seule pièce de tissu blanc comme l'exige le rite, le président irakien a été montré faisant le tour de la Kabaa, le saint des saints de l'islam, au centre de la Grande Mosquée de La Mecque, touchant la pierre noire sacrée. L'hélicoptère d'assaut Apache, abattu selon les autorités irakiennes par un simple paysan dans la région de Kerbala, lundi au sud de Bagdad, a fait l'objet sur cette télévision de nombreux reportages.

Cela commençait toujours par l'image d'un fier paysan brandissant un fusil hors d'âge présenté comme l'auteur de cet "acte héroïque" campant devant l'appareil intact posé sur le ventre dans un champ. Suit ensuite le récit de l'attaque qui souligne qu'avec des moyens limités, à l'image du fusil qui paraît inoffensif, les Irakiens "peuvent faire face à la technologie la plus avancée", celle de l'Apache, considéré comme le meilleur hélicoptère d'attaque dans le monde. Et cela finit avec des hordes de civils dépenaillés brandissant les éternelles kalachnikov et chantant fidélité à Saddam Hussein.

Ces faits d'armes, avec les tournées des hôpitaux qui accueillent les blessés sont deux des constantes des programmes de la télévision satellitaire irakienne, avec aussi les images des manifestations de protestation contre la guerre à travers le monde. Ce sont ensuite les interventions d'Arabes, interrogés par téléphone, qui meublent les programmes. Certains, dans un excès d'émotion ou de colère, finissent par craquer sur l'antenne, comme ce téléspectateur égyptien, qui commentait le fait d'armes du paysan de Kerbala.

La télévision satellitaire de Bagdad tient à ces interventions qu'elle appelle celles des Arabes "honnêtes", c'est-à-dire ceux qui soutiennent la cause de l'Irak face à la coalition américano-britannique.
‹  Actu précédente
Partager :
Actu suivante  ›
Marchés publics
Avis de délégation de service public
Hôpital d'Instruction des Armées Legouest : Avis de concession relatif à la gestion des services de téléphonie, de location de télévision et, en option, d'accès à internet.
» Consulter l'avis d'attribution