Télévision par satellite, TNT, ADSL, Câble, fibre, OTT
Antennistes
Icon Facebook Icon Twitter Icon Rss
Bouton Newsletter TS
Lundi 14 Avril 2003 à 00:00

"Poil de carotte", un film de Richard Bohringer

Avec "Poil de carotte", qui sera diffusé sur France 2 ce 14 avril à 20H50, le comédien Richard Bohringer passe pour la deuxième fois derrière la caméra après "Les coquelicots sont revenus" et réussit une fiction toute en finesse.

Transposée du roman de Jules Renard par la scénariste Anne Giafferi, dont c'est la première adaptation, l'histoire du jeune François Lepic, affublé du sobriquet "Poil de carotte" à cause de sa tignasse rousse, émeut toujours. Le jeune interprète du héros, Antoine Nguyen, 12 ans, qui n'avait jamais joué, est parfait dans le rôle. "J'ai été subjugué. Il ne joue pas, il est, avec un minimalisme magnifique", dit de lui Richard Bohringer, qui joue aussi le rôle du père Lepic dans ce "film de commande".

Le réalisateur-comédien avoue aussi connaître personnellement "la duplicité maternelle et le rejet maternel" et évoque à demi-mots des souffrances d'enfance. "Au départ, je ne voulais pas jouer le rôle du père. Si je veux faire de la réalisation, ce n'est pas pour recommencer à faire l'acteur. Mais finalement, je suis content de l'avoir fait", indique-t-il, précisant qu'il a travaillé en binôme avec le chef opérateur Dominique Brenguier et qu'il est "totalement instinctif" dans la réalisation. Il s'est aussi lancé dans l'aventure musicale et se produira du 1er au 12 avril à "l'Européen" pour des concerts avec le groupe musical "L'Aventure".

Fanny Cottençon a affirmé avoir "adoré le rôle" de Mme Lepic, "contre-emploi où tout était à construire". "On voulait qu'il y ait un malaise quand on la voit. C'est un personnage complexe, ambigu, pitoyable, une femme aigrie. Je n'aurais pas pu interpréter une femme bêtement méchante. Pour être méchant comme cela, il faut des raisons. Mon fils de 12 ans a vu le film et il m'a dit: t'es horrible", explique-t-elle. L'histoire se déroule dans les années 50 et le "vilain petit canard" roux ne comprend pas pourquoi sa mère le rejette avec tant de cruauté.

Dans une petite ville de province (la fiction a été tournée dans l'Allier, dans une belle lumière d'été), la famille Lepic ne voit le père, pris par son travail de placier, que le week-end. Le sentiment d'avoir raté sa vie Mme Lepic a le sentiment d'avoir raté sa vie. Elle se débat avec ses trois enfants, dont le benjamin ne lui inspire aucun amour. Dure, sèche, elle atteint la cruauté dans une scène d'anniversaire bouleversante, où elle rabroue et tourne en ridicule l'élan d'affection de "Poil de carotte". Le gamin est plein de vie et commet les bêtises de son âge.

Il fait des recherches sur sa filiation persuadé d'avoir été adopté pour être aussi peu aimé. Il est simplement un troisième non désiré à une époque où la contraception n'existait guère. Antoine Nguyen n'a jamais lu le livre de Jules Renard (adapté au théâtre en 1900) mais il a envie de continuer à jouer et confie qu'il attend une réponse pour un rôle au cinéma dans...

"Vipère au poing", autre histoire de mère terrible. Les télespectateurs pourront retrouver "Poil de carotte" sur internet: www.france2.fr, avec des extraits vidéo du film et les coulisses du tournage.
‹  Actu précédente
Partager :
Actu suivante  ›
Marchés publics
Avis de délégation de service public
Hôpital d'Instruction des Armées Legouest : Avis de concession relatif à la gestion des services de téléphonie, de location de télévision et, en option, d'accès à internet.
» Consulter l'avis d'attribution