Télévision par satellite, TNT, ADSL, Câble, fibre, OTT
Antennistes
Icon Facebook Icon Twitter Icon Rss
Bouton Newsletter TS
Samedi 19 Avril 2003 à 00:00

Du "6ème réseau hertzien" à M6

En seize ans d'existence, la chaîne M6, dont le co-fondateur Jean-Drucker est décédé vendredi, est passée du 6ème réseau hertzien à un groupe rentable et diversifié, prouvant qu'elle n'était pas "la chaîne de trop".

"M6 a consacré les cinq premières années de sa vie à la survie de la chaîne, avant d'être la +petite chaîne qui monte+, puis devenir un groupe prospère, bâti autour de +son navire amiral+, la chaîne elle-même", résumait Jean Drucker en 2000 dans un entretien au Monde. En février 1987, la CNCL, ancêtre du CSA, autorise Metropole TV à reprendre le 6ème réseau hertzien, brièvement occupé par TV6.

Clips musicaux et séries américaines dominent l'antenne de la nouvelle généraliste. Contrairement à La 5 de Berlusconi, M6 démarre avec peu de moyens, au point que Jean Drucker la dirige depuis chez lui les premières semaines. Comme la chaîne ne peut être reçue que par un Français sur 5, elle se lance dans une contre-programmation peu coûteuse, encadrée par une identité visuelle forte et des magazines originaux ("Turbo", "Culture Pub"...), qui installent sa marque.

Plutôt que la grand-messe du JT de 20 heures, M6 propose un "Six minutes" d'infos synthétiques, décliné aussi à partir de 1989 en décrochages locaux. La chaîne perd un million de francs par jour pendant deux ans, et devient finalement bénéficiaire en 1992. En 2000, M6 se transforme en société à directoire, présidé par Nicolas de Tavernost, et à Conseil de surveillance, présidé par Jean Drucker. Au premier, la direction opérationnelle, au second, la stratégie.

En avril 2001, M6 bouscule le leader TF1 en se lançant dans la télé-réalité avec "Loft Story". Outre ses programmes, M6 innove dans la diversification, où elle décline sa marque : disques, magazines, vidéo... M6 mise sur l'internet, lance ou prend des participations dans des chaînes thématiques : TF6, M6 Music, Série Club, Club Téléachat, Teva, Paris Première, Fun TV. Le groupe détient 34 % du bouquet satellitaire TPS, ainsi que le club de football des Girondins de Bordeaux.

Aujourd'hui, M6 revendique le rang de 2ème chaîne la plus regardée par les moins de 50 ans. En 2002, dans un contexte publicitaire morose, le chiffre d'affaires de M6 a grimpé de 12,2 % à 948,5 millions d'euros, tiré notamment par les diversifications, qui ont totalisé 391,9 M EUR.
‹  Actu précédente
Partager :
Actu suivante  ›
Marchés publics
Avis de délégation de service public
Hôpital d'Instruction des Armées Legouest : Avis de concession relatif à la gestion des services de téléphonie, de location de télévision et, en option, d'accès à internet.
» Consulter l'avis d'attribution