Télévision par satellite, TNT, ADSL, Câble, fibre, OTT
Antennistes
Icon Facebook Icon Twitter Icon Rss
Bouton Newsletter TS
Vendredi 9 Mai 2003 à 00:00

Murdoch défend son entrée sur le marché nord-américain

Le magnat de la presse australo-américain Rupert Murdoch a assuré lors d'une rare apparition au Congrès à Washington que son entrée sur le marché nord-américain de la télévision par satellite bénéficierait aux consommateurs et ne visait pas à écraser la concurrence.

Le magnat de 72 ans a affirmé que les consommateurs profiteraient du plan du groupe News Corp. qui a annoncé il y a un mois la prise de contrôle de DirecTV, en rachetant pour 6,6 milliards de dollars en numéraire et en actions 34% de Hughes Electronics, la filiale du groupe General Motors (GM) possédant le bouquet satellitaire. "Cette transaction ne fera qu'augmenter la compétition déjà intense dans les marchés des programmes et de la distribution", a déclaré Murdoch devant un groupe d'élus de la Chambre des représentants. "Les réalités du marché obligeront nos compagnies à continuer leurs pratiques ouvertes et non discriminatoires", a-t-il ajouté.

Le bouquet, le premier des Etats-Unis avec environ 11 millions d'abonnés, sera intégré à Fox Entertainment Group, la holding américaine de News Corp. contrôlant déjà Fox News, la chaîne câblée d'informations en continu en plein essor aux Etats-Unis, qui apporte un soutien marqué à l'administration Bush. "Pour éliminer toute inquiétude sur les effets d'une intégration verticale en terme de compétition, les parties ont accepté par contrat de s'engager à un large accès aux programmes", a indiqué M. Murdoch. Murdoch a promis de garder ouvert l'accès au satellite pour des chaînes concurrentes, telle CNN, l'une des rivales de Fox News.

News Corp. est l'un des géants mondiaux des médias et du divertissement, - journaux, télévision, internet, cinéma - implanté aux Etats-Unis, au Canada, en Europe, en Australie, en Amérique latine et en Asie. News Corp. a percé dans la télévision payante en Europe (BSkyB en Grande-Bretagne, ou Sky Italia issu de la fusion Stream/Telepiu) et en Asie, où sa filiale Star Group diffusant en huit langues revendique une audience de 300 millions de téléspectateurs. Aux Etats-Unis, outre le réseau Fox, le groupe de M. Murdoch possède le quotidien populiste The New York Post, et d'autres actifs de Fox Entertainement comme les studios de cinéma Twentieth Century Fox.

Rupert Murdoch avait déjà été candidat à l'acquisition de Hughes en 2001, mais la direction de General Motors avait alors préféré l'offre d'une fusion avec le bouquet concurrent américain EchoStar, numéro deux du secteur. Mais l'administration Bush s'était opposée à ce projet de fusion, évaluée à l'époque à 18 milliards de dollars, justifiant son rejet par la crainte d'une situation de monopole dommageable au consommateur. GM avait dû remettre en vente son joyau en décembre dernier. Kevin Arquit, ancien directeur du bureau de la concurrence de la Commission fédérale du Commerce, a estimé devant les parlementaires américains que le plan de News Corp. n'avait rien à voir avec celui d'EchoStar. "Il ne semble pas y avoir de problèmes importants en liaison avec la loi antitrust concernant cette acquisition", a-t-il dit.

Un représentant d'une association de consommateurs a été d'avis inverse. "Même avec la position prise par NewsCorp. en terme d'accès aux programmes, un danger demeure", a estimé Gene Kimmelman, représentant de l'Union des consommateurs. Il a dénoncé le risque que "la plupart des médias sur lesquels comptent les Américains pour s'informer et se distraire soient concentrés dans les mains d'une poignée de géants des médias". Selon News Corp. l'intégration de DirecTV devrait être achevée au plus tard au 1er trimestre 2004, après avoir obtenu le feu vert des autorités de régulation et des actionnaires de GM.
‹  Actu précédente
Partager :
Actu suivante  ›
Marchés publics
Avis de délégation de service public
Hôpital d'Instruction des Armées Legouest : Avis de concession relatif à la gestion des services de téléphonie, de location de télévision et, en option, d'accès à internet.
» Consulter l'avis d'attribution