Télévision par satellite, TNT, ADSL, Câble, fibre, OTT
Antennistes
Icon Facebook Icon Twitter Icon Rss
Bouton Newsletter TS
Dimanche 1 Juin 2003 à 00:00

"The Real World" de MTV

Pour sa 13e saison, "The Real World", émission de télé-réalité à succès de la chaîne musicale MTV, a immergé six Américains et un Irlandais en région parisienne.

Leur demeure : un "château" dans la banlieue chic du Vésinet. Leur mission : rédiger un guide sur la vie nocturne dans la capitale. "The Real World", créée en 1992, est le doyen de la télé-réalité. Le concept a inspiré de nombreux autres formats : sept jeunes gens attirants aux profils divers vivent ensemble et sont suivis 24 heures sur 24 par des caméras qui enregistrent leurs fêtes, leurs disputes, leurs excès, leurs aventures amoureuses...

Quand ils en ont gros sur le coeur, ils se confient à une camera dans un "confessionnal". Mais ici, pas d'élimination, pas de gagnant et pas de réclusion. Chaque année, les participants, installés dans une nouvelle ville, se voient confier une mission. "Pour la plupart des jeunes Américains, venir à Paris, c'est pratiquement un rite de passage", explique Jonathan Murray, producteur exécutif et co-créateur de "The Real Life" avec Mary-Ellis Bunim, productrice de "Santa Barbara".

A l'origine, ils réfléchissaient avec MTV à un "soap" sur la vie d'un groupe de jeunes à New York, mais le projet était trop coûteux et MTV craignait que les dialogues ne sonnent pas suffisamment authentiques. "+The Real World+ (la vraie vie), c'est ce moment où vous devenez indépendant et vous prenez vos propres décisions", explique M. Murray. "Cela fait rire certains, ils disent : +comment, vous les logez dans ce magnifique +château+ et vous appelez ça la vraie vie ?+. Mais c'est aussi un programme télé, et ce +château+ passe très bien à la caméra", dit-il, louant le travail de redécoration avec des couleurs riches (vert olive, violet foncé, ocre...).

La demeure de quatre étages a été largement ornée avec des symboles de la culture française : représentations de la Tour Eiffel, citations du "Petit Prince"... Pour mieux laisser passer les caméras, les trois chambres n'ont pas de portes, mais des rideaux. "Mis à part le loyer, nous payons tout", souligne la blonde et sportive Mallory, 19 ans, présentée comme la vierge de cette promotion. Le téléphone, la nourriture qu'ils préparent, mais aussi les sorties, ont été réglés avec la rémunération versée pour la rédaction du guide.

Ils ont ainsi écumé les Champs-Elysées, Le Marais ou la Bastille, pour rendre compte de la vie nocturne et des bons plans de shopping. "Financièrement, on s'en est sorti. On n'a pas toujours pris les meilleures décisions, mais on part tous avec quelques sous de plus en poche", indique Simon, l'Irlandais de la bande, présenté comme un jeune gay bien dans ses baskets. "Il y a tellement à faire ici !" s'enthousiasme Adam, originaire de Los Angeles, soulignant l'histoire dont est chargée la capitale. "Même quatre mois, ce n'était pas suffisant. Et si on n'a pas de projets, on peut simplement s'asseoir à un café et regarder les passants".

Ils ont également apprécié le vin, "si bon marché". "Aux Etats-Unis, pour avoir une bonne bouteille, il faut débourser au moins 20 dollars !", s'exclame la brune Christina. L'immersion dans un pays étranger rend les moments de tension plus difficiles à vivre. "Comme nous étions tout le temps ensemble et que nous travaillions ensemble, nous faisions tout ensemble. Même quand nous nous disputions, nous avions besoin les uns des autres", souligne Christina. L'émission sera diffusée aux Etats-Unis à partir du 3 juin. La France devra attendre jusqu'en août ou septembre.
‹  Actu précédente
Partager :
Actu suivante  ›
Marchés publics
Avis de délégation de service public
Hôpital d'Instruction des Armées Legouest : Avis de concession relatif à la gestion des services de téléphonie, de location de télévision et, en option, d'accès à internet.
» Consulter l'avis d'attribution